Liens commerciaux

0
Le siège de l’Alternance pour la République (AR) serait sur le point d’être scellé. C’est ce qu’annoncent, ce mardi 14 mars 2017, les autorités de cette plateforme électorale qui soutient la candidature de Moïse Katumbi à la prochaine présidentielle.

« Nous avons été contactés par des personnes bien informées qui nous ont confirmé que ce mercredi 15 mars dans l’avant-midi les forces de l’ordre viendront sceller notre siège, nous ne savons pas pourquoi », a déclaré dans la soirée un membre de l’exécutif de cette plateforme dirigée par Delly Sesanga.

D’après cette frange de l’AR, Raphaël Katebe Katoto serait à la base de cette machination. Ce dernier dément, mais ses soutiens revendiquent ce siège.




« Le siège sur Kanda-Kanda et Enseignement est notre siège parce que dans toute la république nous n’avons qu’une seule Alternance pour la République dirigée par Docteur Beya que je suis…Nous avons donc droit à ce siège, Sesanga et Ewanga ont déjà été chassé de l’AR », a indiqué le coordonnateur autoproclamé de l’AR.



Depuis la fin du mois de février, cette plateforme connait une crise suite à la suspension de Raphaël Katebe Katoto qui pourtant est soutenu par une dissidence. La même dissidence a exclu le duo de tête Delly Sessanga et Jean Bertrand Ewanga de la plateforme.

Stanys Bujakera
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

 
Top