Liens commerciaux
           

0
La Dynamique de l’opposition a tenu ce mardi 14 mars sa 2è convention afin de décider des actions à mener et des orientations importantes pour la survie de cette plateforme.

A cette occasion, les membres de ce regroupement politique ont décidé de bannir Joseph Olengha Nkoy et le groupe d’opposants auteurs de la fronde au sein du Rassemblement de l’opposition.

Cette exclusion définitive de la Dynamique et aussi motivé du fait de leur proximité avec Katebe Katoto qui selon les membres de la Dynamique gêne la vraie opposition.

Ainsi, de la même façon que l’Alternance pour la République (AR) a nettoyé de ses rangs les brebis galeuses, les militants de la Dynamique ont exigé et obtenu des ténors de la plateforme, le même châtiment contre Olengha Nkoy et son groupe.

Pour Martin Fayulu, modérateur de cette plateforme, la Dynamique est au delà des individus. « Il y avait des partis qui étaient à la fondation de la Dynamique mais aujourd’hui ils n’y sont plus », explique t-il. Car, renchérit- il, la période des pères fondateurs est révolue. Leur histoire à la Dynamique de l’opposition est rangée dans les placards de l’Histoire politique du pays.
Le leader de l’Ecidé rappelle, pour appuyer la décision des membres présents à la convention, que la structure reste et ses fondateurs passent. « Même moi, je passerai», dit-il. «Les hommes qui ont créé la structure, ne sont pas obligés d’y rester», a-t-il conclu.

Avec cette exclusion, la réconciliation s’éloigne entre les deux camps de la Dynamique et en même temps entre les deux camps du Rassemblement.

Alphonse Muderhwa

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top