Liens commerciaux
           

0




Avec pour thème : «réaffirmation de l’identité de la Dynamique dans le combat pour l’Alternance en RDC», la convention de la Dynamique de l’Opposition pour l’unité d’actions s’est clôturée hier, mercredi 15 mars 2016 dans la grande salle des conférences de la paroisse Notre Dame de Fatima dans la commune de la Gombe, à Kinshasa. Aux termes de ces deux jours des travaux, la Dynamique de l’opposition note que sans l’accord de la saint-sylvestre, toutes les institutions de la République sont illégitimes. Expliquant en détails cette thèse, Martin Fayulu, dans son mot de clôture de ces assises, déclare que le Chef de l’Etat est illégitime, les Sénateurs sont illégitimes, les Députés sont illégitimes, le gouvernement est illégitime, tous les Gouverneurs et les gouvernements provinciaux sont illégitimes. Allant dans le même sens, la Dynamique de l’opposition pour l’unité d’actions annonce que si l’accord de la Saint-sylvestre n’est pas mis en œuvre dans les délais raisonnables, elle prendra ses responsabilités par l’organisation des manifestations populaires d’envergure à travers le pays et demandera au peuple congolais ainsi qu’à la communauté internationale de ne plus reconnaître toutes les institutions du pays.

La Dynamique de l’Opposition a clôturé sa deuxième convention en présence de toutes les plateformes qui composent le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement. C’était hier, mercredi 15 mars 2017 en la grande salle de la Paroisse Notre Dame de Fatima. L’on a noté, entre autres, la présence de JB Ewanga du Front Citoyen pour la République, Adam Bombole d’Ensemble Changeons le Congo, Nico Mayengele du Mouvement Lumumbiste Progressiste, parti cher à Franck Diongo, pour ne citer que ceux-là.

Dans son mot de clôture, le Modérateur en exercice de la Dynamique de l’Opposition a commencé par remercier tous les membres de cette plateforme à travers tout le territoire national, de l’Est à l’Ouest, du Centre et du Nord au Sud, en les exhortant à se tenir prêt, à tout moment, pour sauver la Nation en danger. Aussi, faut-il le souligner, des réflexions et discussions des membres de la Dynamique pendant ces deux jours, il ressort clairement que l’heure est grave. «Notre pays, la République Démocratique du Congo est à un tournant décisif de son histoire. C’est pénible de le dire, mais il n’est pas exaspéré d’affirmer qu’il n’est pas loin du chaos de l’implosion», a dit le Modérateur en exercice. Pour appuyer son argumentaire, Martin Fayulu parle du cadre institutionnel du pays qui devient de plus en plus fragile. Cela se justifie par le fait qu’à ce jour, toutes les institutions de la République sont illégitimes. Le Patron de la Dynamique note également que l’Insécurité généralisée règne sur l’ensemble du territoire national ; c’est une menace permanente et manifestement l’autorité de l’Etat est absente ; la misère grandissante de la population a atteint des niveaux dangereux ; etc.

Des résolutions

De prime à bord, il faut rappeler que la Dynamique de l’Opposition demeure une plateforme de combat. Son action sera menée aux côtés du peuple congolais, principalement aux côtés des jeunes et des femmes pour garantir l’alternance démocratique en RDC.

Dans ce cadre, la Dynamique mènera des actions efficaces de mobilisation générale sur terrain.

La Dynamique réaffirme avec force que seul l’accord du 31 décembre 2016 signé au Centre Interdiocésain est aujourd’hui la source de légitimité de toutes les institutions pendant la période préélectorale et électorale. Aussi, la Dynamique de l’Opposition appelle toutes les parties prenantes à l’Accord à prendre la mesure des menaces qui pèsent sur la sécurité nationale du fait de la fragilité des Institutions de la République et à se ressaisir afin de reprendre, dans les meilleurs délais, et de finaliser les discussions sur l’arrangement particulier afin de mettre rapidement en œuvre l’Accord. C’est sous cet angle que la Dynamique encourage les Evêques membres de la CENCO à poursuivre leur médiation avec la même persévérance pour la mise en œuvre rapide de l’accord de la saint-Sylvestre. La Dynamique réaffirme son appartenance au Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changement. Ainsi, elle entérine sans réserve la restructuration des organes du Rassemblement intervenue le jeudi 2 mars 2017 et la désignation des animateurs au poste de direction, notamment Félix Tshisekedi comme Président du Rassemblement et Pierre Lumbi, comme Président du Conseil des sages du Rassemblement.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top