Liens commerciaux
           

0
Dans une tribune publiée sur son site internet, l'ancien Secrétaire d'État adjoint américain aux affaires africaines, appelle l'Union Europe à ajouter Lambert Mende sur la liste des sanctions, tout en demandant aux opposants de s'unir contre le pouvoir.Dans une tribune intitulée: « En République démocratique du Congo, l’Opposition doit se concentrer sur la transition vers les élections, et non sur les conflits personnels« , Herman Jay Cohen, « monsieur Afrique » de George Bush père appelle les opposant congolais à se réorganiser et à s’unir face au pouvoir , faisant allusion à la crise créée au sein du Rassemblement à la suite son éclatement en trois franges à la fin du mois de février.aux sanctions

« La mort récente du leader vénéré de l’opposition politique congolaise, Etienne Tshisekedi, a nécessité une réorganisation de la direction du mouvement (…) Selon les articles de la presse, certains dirigeants de partis au sein du Rassemblement de l’Opposition s’opposent à la sélection de Tshisekedi et de Lumbi en tant que nouveaux dirigeants principaux et menacent d’abandonner le mouvement. C’est malheureux, car l’objectif principal du Rassemblement de l’Opposition, en ce moment, est de travailler à la préparation et à la mise en œuvre d’une élection présidentielle« , regrette M. Cohen dans cette tribune publiée le

Cependant, ce proche du parti Républicain dont issu l’actuel président des Etats-Unis Donald Trump accuse Lambert Mende, Porte-parole du gouvernement, d’être l’instigateur de cette désunion au sein de la principale coalition de l’opposition en RDC, disant dans la foulée espérer que l’Union européenne puisse inclure le ministre congolais dans la listes des personnes sanctionnées.



« A cet égard, je ne doute pas que derrière les désaccords signalés au sein du Rassemblement de l’Opposition se trouve la main néfaste du porte-parole présidentiel Lambert Mende qui n’a qu’un seul objectif en politique: saboter la démocratie et perpétuer le pouvoir de la famille Kabila. J’espère que lors de la réunion de l’Union Européenne, la semaine prochaine, pour discuter de la RDC, ils discuteront de la possibilité d’étendre les sanctions à M. Mende et à d’autres personnalités anti-démocratiques dans le régime de Kabila« , dit-il.

Cet appel de l’ancien ambassadeur des Etats-Unis en Gambie aux sanctions ne s’arrête pas qu’aux dirigeants congolais. Il rappelle entre autres aux opposants Joseph Olenghankoy et Bruno Tshibala que l’Amérique est prête à sanctionner même les opposants.

« Les États-Unis ont promis de sanctionner les membres du gouvernement et les dirigeants de l’opposition qui sapent le processus démocratique en RDC. J’invite M. Olengankoyi et Bruno Tshibala à revoir leur position pour permettre le processus démocratique de progresser« , conlut-il.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top