Liens commerciaux

0


Le Premier Ministre Bruno Tshibala a poursuivi hier, mercredi 12 avril 2017, avec les consultations à la cité de l’Union Africaine dans la commune de Ngaliema pour la formation du nouveau gouvernement dit d’union nationale. Pour la journée d’hier, le Premier Ministre a conféré avec la majorité présidentielle, l’opposition signataire de l’accord 18 octobre 2016, l’opposition républicaine et la société civile signataire.

C’est la Majorité Présidentielle conduite par Aubin Minaku qui a ouvert le bal à la cité de l’Union Africaine. Après les échanges avec le Premier Ministre, Bruno Tshibala, la plateforme chère à Joseph Kabila a fait savoir qu’elle déposera sa liste de ministrables dans un délai de 48 heures. Dans son adresse à la presse, le Secrétaire Général de la MP a rappelé que les points des divergences trouvés lors des discussions de l’arrangement particulier devront être pris en compte par le nouveau Premier Ministre, Bruno Tshibala Nzenzhe. 

Au sujet de la signature de l’arrangement particulier, Aubin Minaku pense que cela devient facultatif dans la mesure où la désignation du Premier Ministre qui était parmi les points de blocage a été réglée. En ce qui concerne les ministères de souveraineté, la Majorité présidentielle pense que c’est au Chef de l’Etat de décider sur cette situation et il en parlera à son Premier Ministre. La deuxième plateforme à être reçue c’était l’Opposition Républicaine de Léon Kengo wa Dondo.

 C’est Michel Bongongo, Ministre d’Etat en charge de la Fonction Publique qui a conduit la délégation. Au sortir de l’audience accordée par le Premier Ministre, il a émis le vœu de voir le nouveau gouvernement être bel et bien inclusif. Aussi, Bongongo a rappelé à l’intention de l’opinion nationale que ce nouveau gouvernement aura trois missions principales, à savoir : l’organisation des élections, l’amélioration des conditions de la population et la restauration de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national. 

Après la majorité présidentielle et l’Opposition Républicaine, c’était le tour de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2017. Ici, la délégation était composée par les ténors de cette plateforme dont Vital Kamerhe, Steve Mbikayi, Jean-Lucien Bussa, José Makila, et Azarias Ruberwa. Après l’entretien, Vital Kamerhe qui a répondu aux questions de la presse a fait savoir que l’Opposition signataire ne compte pas faire la figuration dans le prochain gouvernement. Pour Kamerhe, il faut un jeu égal. «Le Gouvernement doit être véritablement inclusif. Nous rappelons que l’objectif primordial de ce gouvernement c’est l’organisation des élections. Et puis, nous avons clairement dit qu’il faut finaliser l’arrangement particulier surtout qu’il n’y a plus rien qui empêche sa signature. Nous demandons également que le Premier Ministre puisse rencontrer le camp de Félix Tshisekedi pour éviter les débauchages», a-t-il dit.

 Il sied de noter que le Premier Ministre Bruno Tshibala avait également reçu la Société Civile signataire de l’accord du 18 octobre 2016. En ce qui concerne la suite du programme, toutes les plateformes devront déposer leurs listes des ministrables ce jeudi 13 avril 2017 en vue de permettre la formation rapide du nouveau Gouvernement.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top