Liens commerciaux
           

0

Qui est le vrai chef de file de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016 ? Est-ce Kamerhe ou Badibanga ? La question mérite d’être posée en ce moment où il y a la guerre de leadership au sein de cette famille politique qui, jusqu’ici, n’avait aucun problème majeur. Lors des consultations menées par Bruno Tshibala, il y a eu deux listes pour le compte de l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016. L’une déposée par Vital Kamerhe et l’autre par Samy Badibanga.

Réagissant par rapport à cette situation, une source qui a requis l’anonymat tranche en ces termes : «nous devons éviter le ridicule au niveau de notre classe politique. Tout le monde sait que c’est Kamerhe qui était chef de file de l’opposition au dialogue de la cité de l’Union Africaine». Cette même source va plus loin, pour demander à Samy Badibanga de mettre un peu d’eau dans son vin et de revenir à la raison. Car, pense-t-elle, il est important de se faire respecter surtout quand on a occupé les fonctions de Premier Ministre d’une grande nation comme la République Démocratique du Congo.

Une question qui fait jaser

Hier, lundi 17 avril 2017, dans la soirée, Willy Mishiki, Président National de l’UNANA et Vice-ministre sortant de l’énergie et ressources hydrauliques a indiqué dans les médias en ligne que c’est Samy Badibanga qui est le chef de file de l’opposition signataire de l’accord de la cité de l’Union Africaine. Cette affirmation de Willy Mishiki a fait réagir bon nombre des congolais qui soutiennent qu’il n’y a même pas débat à ce sujet. «Même le Chef de l’Etat sait très bien que c’est Vital Kamerhe qui représente cette opposition ; je crois que nous devons apprendre à être responsable», a dit une source qui s’est confiée à La Prospérité.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top