Liens commerciaux

0
La guerre des Rassemblements s’est transportée à l’international devant les délégués de la SADC. La tension était palpable ce jeudi à Kempisky Hôtel entre le camp de Félix Tshisekedi et celui derrière Olenga Nkoy.

Alors que la délégation de la SADC avait prévue une consultation avec le Rassemblement, deux branches de cette méga plate-forme vont se sont pointées: le Rassemblement/Limete conduit par Félix Tshisekedi et le Rassemblement Kasavubu dirigé par Joseph Olenga Nkoy.

Insultant, estime pour sa part Félix Tshisekedi président de l’une de l’aile du Rassemblement, furieux d’avoir été invité en même temps que le camp qu’il considère illégitime.
Et du coup impossible de voir les deux frères d’hier se retrouver autour d’une même table.

Pour le Rassemblement de Limete , toute consultation doit être menée conformément à l’Accord du 31 décembre. Et ne peut être pris en considération que le Rassemblement dont le chef de fil est Félix Tshisekedi, celui là même qui a conduit la délégation du Rassemblement aux Négociations directes de la CENCO.

Les tentatives de ramener les deux branches de la plateforme créée à Genval en juin autour d’une même table de la part des émissaires de la SADC n’ont pas abouties bien que le camp Olenga Nkoy n’y voyait aucun inconvénient.

Au final un seul Rassemblement, celui de Kasavubu, conduit par Olenga Nkoy, va se retrouver en face des envoyés spéciaux de la SADC.

Quant à ceux de Limete, ils disent rester ouverts à recevoir la délégation de la SADC mais conformément à l’Accord de la CENCO.

La mission de la SADC séjourne en RDC pour tenter de trouver une solution à la crise politique que traverse le pays.

Élysée Odia

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top