Liens commerciaux
           

0
Les miliciens Kamuina Nsapu contrôlent depuis ce jeudi 13/4/2017 le poste frontalier de Kamako au sud de la province du Kasaï à 150 kms de Tshikapa.

Des sources locales contactées par ACTUALITE.CD indiquent que les miliciens sont entrés dans la localité par deux vagues. Le premier groupe est arrivé par le quartier Lombe/Bandundu et le deuxième par la troisième rue en face de l’hôtel Tango.

Après des violents affrontements, les forces régulières ont décroché. Le bilan provisoire fait état de 8 miliciens et 6 éléments des forces régulières tués. Parmi les victimes des forces régulières, nos sources citent le capitaine de la police des frontières Darío Anzandi Joseph, décapité.

Les miliciens, une centaine selon diverses sources ont installé leur foyer initiatique « Tshiota » à l’état-major des loyalistes. Ils ont en outre saisi un important lot d’armement abandonné par les forces régulières. Les miliciens font la chasse aux fonctionnaires et agents de l’État.

Le chef de bureau des transports et communication capturé a été décapité. D’autres fonctionnaires et agents de l’ordre ont trouvé refuge dans la ville angolaise de Dundo, à 10 kms de Kamako. Le sors de 34 militaires arrivés par avion dans la journée de ce jeudi à Kamako n’est pas encore connu.

Les congolais qui ont trouvé refuge à Dundo(Angola) sont hébergés à la prison de Kunduej dans un camp de fortune ouvert à cet effet. Les services angolais s’activent ce vendredi à les dénombrer signale un journaliste de la télévision publique angolaise de Dundo contacté par ACTUALITE.CD.

Sosthene Kambidi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top