Liens commerciaux
           

0
- La famille régnante du chef Kamuina Nsapu s’est engagée vendredi à Kananga, à mettre définitivement fin aux actes de violences perpétrés par sa milice qui a pris des allures terroristes de part son mode opératoire.
Cet engagement a été pris au cours  de l’entretien qu’une délégation de cette famille a eu  le même jour à Kananga, avec le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary.
Conduite par M. Kasuku, frère du défunt chef, la famille régnante, reconnaissant la gravité de la situation sécuritaire dans l’espace kasaien et consciente de sa responsabilité, a rassuré le chef de la territoriale de  la détermination de sa famille  d’enterrer la hache de la guerre et de  travailler pour une cohabitation pacifique entre les différentes communautés de la province.
Kasuku a communiqué, séance tenante, au vice-Premier ministre Shadary le nom du successeur du grand chef Kamuina Nsapu, qui sera intronisé au cours d’une cérémonie traditionnelle dans les tout prochains jours, et dont la reconnaissance par un arrêté du ministre des Affaires coutumières devrait être signée incessamment.
Ont également pris part à cette rencontre, le ministre des Affaires coutumières, Venant Tshipasa, le vice-gouverneur du Kasaï Central, Justin Milonga, un facilitateur et quatre autres frères du chef Kamuina Nsapu.
Une réunion sécuritaire à Kananga
Par ailleurs, le vice-Premier ministre Emmanuel Ramazani Shadary, a présidé jeudi, une importante réunion de sécurité dans la ville de Kananga, à la quelle  ont  pris part le commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC), le commissaire divisionnaire Charles Bisengimana, le vice-gouverneur du Kasaï Central, les officiers généraux et supérieurs des FARDC et de la PNC.
Le chef de la territoriale avait évalué la situation sécuritaire dans l’espace kasaien en général, et dans le Kasaï Central, en particulier, conformément à la mission lui confiée par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange et à l’application des mesures urgentes prises récemment pour le rétablissement de la paix et de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue de la République.
Le vice-Premier ministre était arrivé à Kananga, le même jour, dans le cadre de la 2ème étape de sa mission de pacification et de réconciliation dans le Grand Kasaï. Il a été précédé dans cette ville par le chef de la police nationale qui l’a accueilli en compagnie du vice-gouverneur de cette province, à sa descente d’avion à l’aéroport de Kananga.
Les médias  appelés à véhiculer  à un message de la paix
Emmanuel Ramazani Shadary, a appelé, jeudi, à Kananga, les médias à véhiculer un message devant conduire le peuple à la paix à  son arrivé, le même jour à Kananga.
Il a salué l’amélioration de la situation sur le terrain à la suite de la reddition de plusieurs groupes des miliciens de Kamuena Nsapu, soulignant que l’accompagnement de la presse dans le processus de pacification en cours devra se traduire à travers un discours responsable.

Emmanuel Ramazani Shadary a situé, en outre, la 2ème phase de sa mission dans le cadre de parachèvement du travail déjà entrepris et la concrétisation des engagements du gouvernement de la République à l’égard de la famille régnante de Kamuena Nsapu.
Pour lui, le Président de la République, Joseph Kabila Kabange, ne jure que par le rétablissement total de la paix en vue de l’organisation des élections libres, transparentes et apaisées. ACP/Fng/May 
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top