Liens commerciaux

0
Les quatre cent quarante-neuf camions chargés du bois rouge appartenant aux exploitants forestiers congolais réunis au sein de l’Association des Exploitants Forestiers Artisanaux de l’ex-Katanga, (AEFAKAT) saisis en Zambie depuis deux mois ont été libérés grâce à l’implication du président de la République Joseph Kabila Kabange et aux bonnes relations entre la RDC et la Zambie.

Cette information a été livrée vendredi par le vice-ministre de l’Environnement, Aggée Matembo Toto qui revient de la Zambie où il est allé rencontrer les autorités de ce pays pour solliciter la libération de ce convoi des camions chargés de bois rouge. Il a expliqué aux autorités zambiennes, document à l’appui, que ce bois rouge était en transit dans leur pays en provenance et à destination de la RDC.

Dans un entretien vendredi avec l’ACP à Lubumbashi, il a indiqué que sa mission dans le Haut-Katanga consistait à rétablir l’ordre dans le secteur de l’exploitation forestière.

Le vice-ministre de l’Environnement a aussi rappelé que le code forestier exige certaines conditions pour avoir l’autorisation de coupe du bois, notamment des documents requis, le paiement des taxes auprès du Fonds Forestier National (FFN) pour lui permettre de reboiser afin d’éviter la déforestation.

Il a, par ailleurs, annoncé avoir fait bloquer 500 camions chargés de bois rouge à Lubumbashi destiné à l’exportation via la Zambie. Il a indiqué que ces camions appartenat à certaines autorités militaires ont été bloqués pour besoin de controle des documents et de paiement des taxes au Fonds Forestier national.

Ca, a-t-il souligné, personne n’est intouchable face à la Constitution. Ces 449 camions de bois rouge qui quittaient un coin de la RD Congo vers un autre avaient emprunté des routes zambiennes suite à l’impraticabilité de certaines routes, rappelle-t-on.

Le gouverneur du Haut Katanga pour la protection de la forêt

Le gouverneur du Haut Katanga, M. Jean Claude Kazembe Musonda, s’est engagé à œuvrer pour la protection de la foret dans sa province face à l’exploitation anarchique de bois rouge.

Il a exprimé cette volonté au cours d’une audience qu’il a accordée jeudi dans son cabinet de travail au vice-ministre de l’Environnement, M. Aggée Matembo Toto, venu lui annoncer la libération par les autorités zambiennes de 500 camions chargés de bois rouge saisis dans ce pays. Ce dernier a indiqué qu’il est allé en Zambie rencontrer les autorités de ce pays pour leur fournir les preuves de l’appartenance de ce bois aux exploitants forestiers congolais qui sont, du reste, en règle avec tous les documents.

Il a également informé le gouverneur de la province de 500 autres camions de bois rouge bloqués à Lubumbashi pour vérifier tous les documents en matière d’exportation.

A cette occasion, il a lancé un appel à tous les sévices concernés de redoubler les efforts pour la traçabilité dans ce secteur pour identifier tous les exploitants du bois rouge, avant d’inviter le Fonds Forestier National de reboiser la province.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top