Liens commerciaux
           

0



Les évêques anglicans demandent aux acteurs politiques de «libérer la RDC qu’ils ont prise en otage». Ils ont lancé cet appel, mardi 11 avril, à l’issue de leur 34è session ordinaire, tenue à Kindu (Maniema).




«La RDC est un don précieux de Dieu à tous les Congolais, sans discrimination, que personne ne devrait en faire une propriété personnelle, privant ainsi les autres de leur droit de parole et de jouissance», a déclaré le secrétaire national du collège des évêques anglicans au Congo, Vén Anthonio Kibwela.




Ces derniers ont également plaidé pour la mise en œuvre effective de l’accord du 31 décembre dernier en vue d’organiser les élections dans le délai.




Conclu sous l’égide de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), cet accord prévoit une transition qui devra aboutir aux élections avant fin 2017. Mais, l’arrangement particulier, censé permettre sa mise en œuvre, n’a jamais été adopté.




«Les évêques anglicans soutiennent l’accord du 31 décembre 2016 et prient que les autorités puissent l’utiliser comme l’unique cadre conducteur des actions politiques devant aboutir aux élections démocratiques et crédibles», a poursuivi Vén Anthonio Kibwela.




Les évêques anglicans ont par ailleurs déploré la montée de l’insécurité dans la partie est du pays et au centre du pays ainsi que la situation économique «alarmante».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top