Liens commerciaux

0

*Ils se disent ahuris d’entendre parler de la recherche d’une certaine inclusivité dans la configuration du Gouvernement Bruno Tshibala Nzenzhe. Au Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au changement, le soleil est au zénith. La température au sol est toujours à 90° Celsius. Donc, la tension reste vive. Une seule chose y exigée, pour avancer, c’est l’application, stricto sensu, de l’Accord du 31 décembre 2016 qui, logiquement, transite par la signature de l’Arrangement Particulier. Point et trait. Toutes les autres voies, en dehors de celles qui sont tracées par cet Accord du 31 décembre 2016 et la Résolution 2348 adoptée dernièrement au Conseil de Sécurité des Nations Unies, constitueraient des manœuvres de diversion. Et, là-dessus, la position est tranchée. Le Rassemblement l’a dit clairement, dans un communiqué dont le contenu invite, plutôt, Maman Sambo Sidikou à se raviser. Et, pourtant, ce dernier qui a rencontré Bruno Tshibala, le vendredi dernier, se proposait, dès aujourd’hui, lundi 17 avril 2017, de voir Jean-Marc Kabund a Kabund, de l’Udps, Aubin Minaku, de la Majorité Présidentielle, pour tenter de préparer le lit à l’application de l’Accord du 31 décembre 2016 via la formation du gouvernement Tshibala. Non et non, crient-on au Rassemblement où l’on estime que seul, Antonio Guterres, le Secrétaire Général de l’Onu, était mieux placé, pour prendre des dispositions qui s’imposent pour organiser ou faire organiser de bons offices, conformément à la résolution 2348 qui, quant à elle, parle de l’application complète, rapide et effectivement de l’Accord de la Saint Sylvestre. Ainsi, là où les Evêques, malgré la propreté de leurs consciences, ont réussi à 98% et échoué à 2%, que pourrait faire en si peu de temps, Maman Sambo Sidikou ? Lisez, ci-dessous, en fac-similé, le communiqué du Rassemblement.



COMMUNIQUE DU RASSEMBLEMENT DES FORCES POLITIQUES ET SOCIALES ACQUISES AU CHANGEMENT

1. Le Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changement a pris connaissance de la déclaration faite à la presse , ce samedi 15 avril, par Monsieur Maman Sidikou, Représentant Spécial de Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unie en République Démocratique du Congo, à l'issue de son entretien avec Monsieur Bruno Tshibala, nommé Premier Ministre de la République par Monsieur Joseph Kabila, en violation de l'Accord politique global et inclusif du 31 décembre 2016 ;

2. Le Rassemblement a noté que Monsieur Maman Sidikou a affirmé notamment que la MONUSCO a pris acte de la nomination de Monsieur Bruno Tshibala au poste de Premier Ministre, nomination qui serait, d'après lui, conforme à l'Accord politique du 31 décembre 2016. Monsieur Maman Sidikou s'est proposé de prendre contact avec le Secrétaire Général de I'UDPS et avec « son ami et frère», le Président de l'Assemblée Nationale, en vue de l'inclusivité du Gouvernement Tshibala. Ses propos ont laissé croire par ailleurs que la MONUSCO soutiendrait et accompagnerait ce Gouvernement ;

3. Le Rassemblement relève que cette position personnelle de Monsieur Maman Sidikou est contraire, non seulement à la résolution 2348 (2017) du Conseil de Sécurité de l'ONU mais aussi à la déclaration de l’Union Africaine, exprimée par son Président en exercice, à la déclaration du Président de la Commission de l’Union Africaine et à la déclaration de l’Union Européenne. Ces déclarations soutiennent, toutes, l'Accord du 31 décembre 2016 et appellent à son application intégrale, selon sa lettre et son esprit ;

4. Le Rassemblement rappelle ses communiqués des 10 et 14 avril 2017 dans lesquels il désapprouve la nomination, en violation de l’accord du 31 décembre 2016, de Monsieur Bruno TSHIBALA comme Premier Ministre ;

5. Les propos de Monsieur Sidikou énervent et contrarient le Peuple congolais qui a exprimé plus d'une fois et sans équivoque son adhésion massive à cet Accord et exige son respect ainsi que son application totale par les parties signataires et les institutions de la République ;

6. Le Rassemblement prend acte que par cette position partiale, Monsieur Maman Sidikou s'est écarté de la lettre et de l’esprit de l’Accord du 31 décembre 2016, foulant ainsi aux pieds la résolution 2348 du Conseil de Sécurité ;

7. Toutefois, le Rassemblement renouvelle sa confiance à Monsieur le Secrétaire Général de I'O.N.U et l'appel qu'il lui a lancé, le 05 avril en cours, d'user de ses bons offices conformément au point 7 de sa résolution 2348 (2017) du Conseil de Sécurité pour assurer la mise en œuvre complète de l'Accord de la Saint Sylvestre ;

8. Le Rassemblement rappelle que dans le cadre de cet Accord et au regard de la gravité de la crise actuelle que Monsieur Joseph Kabila s'emploie chaque jour à exacerber, la priorité et l'urgence nationales demeurent l'organisation des élections non seulement présidentielle à laquelle Monsieur Kabila ne peut concourir mais également législatives et provinciales, ceci d'ici au 31 décembre 2017, comme convenu ;

9. Le Rassemblement tient à souligner que les déclarations de principe et de bonnes intentions sont les bienvenues mais ne suffisent pas. L’apaisement et la confiance du peuple ne seront restaurés que par l’application de l’Accord du 31 décembre 2016, de façon stricte, par tous, de bonne foi, selon sa lettre et son esprit, dans toutes ses clauses.

Fait à Kinshasa, le 15 avril 2017

Pour le Président du Rassemblement

Le Président du Conseil des Sages

Pierre LUMBI OKONGO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top