Liens commerciaux

0
Emmanuel Adrupiako, un « Conseiller » du président Kabila aurait reçu 700 000 $ pour avoir accordé le marché des passeports à une société belge, alors qu’une certaine Makie Makolo Wangoi, serait propriétaire d’une société qui touche 65 $ sur chaque passeport vendu en RDC.

Dans une enquête publiée jeudi, l’agence britannique Reuters affirme que des proches du président Joseph Kabila sont les grands bénéficiaires dans le marché des passeports barométriques en République démocratique du Congo, confié à la société belge Semlex.

Alors que les Congolais doivent payer autour de 185 $ minimum pour se procurer ce nouveau passeport instauré en 2015, l’Etat ne recevrait que 65$ de tous ces frais, affirme l’agence Reuters. « Le passeport est parmi les plus chers au monde, ce qui coûte à chaque demandeur congolais 185 $ (…) Pourtant, selon les documents examinés par Reuters, le gouvernement congolais recevra seulement 65 $ de chaque passeport. Au lieu de cela, la majeure partie de l’argent ira à Semlex, une société basée en Belgique qui produit les documents de voyage et une petite entreprise dans le Golfe« , renseigne-t-elle.

Cette société appelée LRPS, reçoit selon nos confrères britanniques 60 $ pour chaque passeport délivré, citant les documents relatifs à l’accord entre le gouvernement congolais et Semlex. LRPS est enregistré à Ras Al Khaimah aux Émirats arabes unis , une juridiction où les détails de la propriété sont souvent gardés secrètes.



« Selon une personne ayant une connaissance directe de l’affaire des passeports, LRPS est la propriété de Makie Makolo Wangoi, qui est considéré comme un proche parent de Kabila. Cette source a déclaré que Wangoi a voyagé aux Émirats arabes unis en juin 2015 pour compléter le transfert des parts de LRPS en son nom. Les documents se rapportant aux arrangements de voyage et au transfert d’actions indiquent que Wangoi possède LRPS, bien que la preuve ne soit pas concluante », affirme l’agence de presse.

Par ailleurs, l’agence britannique réputée sérieuse affirme qu’Emmanuel Adrupiako, présenté ici comme « Conseiller » du président Kabila, aurait reçu plus de 700.000 $ pour avoir aidé à confier ce marché des passeports à la société belge Semlex . « Quelques semaines plus tard [en 2015], deux entreprises basées aux Émirats arabes unis ont effectué des paiements totalisant 700 000 $ à des comptes bancaires privés détenus au nom d’Emmanuel Adrupiako, un conseiller de Kabila qui a aidé à gérer l’affaire du passeport, selon les documents bancaires et les courriels examinés par Reuters.«

Selon le journal Le Monde, les registres de société montrent Makie Makolo Wangoi, est actionnaire de plusieurs sociétés, avec d’autres membres de la famille Kabila. « Dans deux de ces sociétés basées en RDC – Shaba Impex SPRL et Shaboil SPRL –, Mme Wangoi utilise un autre nom, celui de Makolo wa Ngoy Kabila, d’après les registres. Deux proches du président Kabila affirment que Mme Wangoi est l’une des nombreuses sœurs du président congolais« , renseigne le journal français.

Mme Wangoi a également été présentée comme telle dans l’enquête de Bloomberg sur les intérêts économiques de la famille du président. « Une autre source – spécialiste de la RDC et de la famille Kabila – a dit que Mme Wangoi pourrait aussi être une nièce du président« , ajoute Le Monde dans un article publié jeudi concernant toujours les révélations de l’agence britannique.

La distribution des passeports a été paralysée pendant plusieurs mois l’année dernière suite à une grève généralisée des fonctionnaires du ministère des Affaires étrangères, qui revendiquaient notamment la reconnaissance du statut des diplomates et le partage équitable des recettes des passeports et visas.

politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top