Liens commerciaux

0


Corneille Nangaa, président de la Ceni, a rassuré dimanche 28 mai 2017, que les candidats à la députation provinciale “ratée” de 2015 ont encore la possibilité de jouir de la caution versée au compte du trésor public en dépit de non-organisation du scrutin.

Le patron de la centrale électorale l’a dit ce 28 mai à la presse en marge du lancement de l’opération d’enrôlement des électeurs à Kinshasa.

«Ils (candidats) avaient payé la caution pour l’élection des députés provinciaux. La loi dit que la caution est non remboursable. Cependant, parce que nous préparons les élections, la contrepartie de cette caution c’est l’organisation des élections. Nous allons ouvrir les candidatures pour la députation provinciale, nous allons mettre à jour ces candidatures parce que beaucoup sont décédés, beaucoup ont changé de partis et même les partis qui étaient en alliance, beaucoup se sont disloqués, ils ne sont plus en alliance. Ceci fait que nous allons donc au cas échéant rouvrir les candidatures et la caution payée va valoir pour la candidature à venir. Cependant, ceux qui viendront pour de nouvelles candidatures vont quand même payer la caution», a dit Nangaa.

En 2015, la Ceni a enregistré plus de vingt-quatre mille (24 000) candidats députés provinciaux sur toute l’étendue du territoire national mais le scrutin n’avait pas eu lieu.

Pour expliquer l’impossibilité d’organiser les élections dans les délais constitutionnels, la Ceni avait évoqué notamment «le temps que peut prendre la révision du fichier électoral réclamé par la plupart des acteurs impliqués dans le processus électoral en RDC».
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top