Liens commerciaux
           

0

Le Gouverneur de la province de la Tshopo, Jean Ilongo Tokole, ne se laisse pas autant démonter par ceux qui semblent lui chercher du pou sur la tête. L’homme est garde tout son calme.

Selon son chef de cabinet adjoint, cité par le site d’information en ligne Kinshasatimes.cd, le gouverneur Jean Ilongo Tokole est prêt à affronter ses détracteurs et donc répondre à toutes les questions qui lui seront posées en rapport avec sa gestion à la tête de la Tshopo.
" Je ne comprends rien sur toute l’agitation qu’il y a dans le chef de certains acteurs politiques. Ce n’est pas en faisant du bruit dans la rue ou dans les médias que l’on obtient le départ d’un gouverneur. Nous avons des lois dans ce pays, qu’il faut réellement respecter pour mener une démarche… ", s’est exprimé EkyKoy, affirmant la situation est calme dans la ville et sur l’ensemble de la province. Il a même demandé à ses administrés de vaquer librement à leurs occupations.
C’est hier jeudi 11 mai que les députés provinciaux devraient examiner la motion de défiance déposée contre le gouverneur Jean Ilongo Tokole. Selon des sources à Kisangani, ces élus provinciaux se seraient présentés avec des flâneurs, scandant des cris troublant la quiétude dans l’hémicycle provincial, avant d’en être
stoppés par les forces de l’ordre.
" On ne peut pas vouloir une chose et son contraire à la fois. Nous voulons un Etat de droit, alors il faudra respecter les procédures qu’impose l’Etat de droit. On s’est amené avec des gens pour faire du désordre… et devant cela, la police est intervenue afin de ramener l’ordre et après les choses sont revenues à la normale " dit-il.
En dépit de l’action des députés provinciaux, des sources affirment que le gouverneur Tokole est parmi les rares personnes à avoir entrepris des travaux de voirie sur fonds propres.
On rappelle qu’après la plénière avortée, tous les membres du bureau ont été rappelés à Kinshasa. Sur 24 élus que compte l’Assemblée provinciale de la Tshopo, seuls 15 sièges à ce jour. Certains sont morts, d’autres promus ministres provinciaux sans pourvoir à leur remplacement. D’autres enfin sont malades.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top