Liens commerciaux

0
La Fondation Bill Clinton affirme avoir recensé une cinquantaine de morts mercredi 17 mai à la suite de l’évasion survenue à la prison centrale de Makala, à Kinshasa.










Selon elle, environ six cents détenus se sont évadés de cette maison carcérale. Parmi les évadés, elle cite le chef spirituel du mouvement politico-religieux Bundu dia Mayala (BDM), Ne Muanda Nsemi. Les autorités de Kinshasa parlent d’une cinquantaine d’évadés et mettent en cause les adeptes de cette secte.








Le député Ne Muanda Nsemi avait été arrêté en mars dernier à Kinshasa. Il est notamment poursuivi pour outrage au chef de l’Etat et incitation à la violence.

Son avocat dément toute implication du mouvement politico-religieux dans cette évasion de Makala. Il prévient qu’il tiendrait le gouvernement comme responsable de tout ce qui pourrait arriver à son client.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top