Liens commerciaux

0
Des leaders politiques congolais ont été aperçus lundi 29 et mardi 30 mai au siège de l’Union africaine, boulevard du 30 Juin, commune de la Gombe.

Il s’agit du président du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo dit Fatshi, Martin Fayulu de la Dynamique de l’Opposition, Christophe Lutundula du G7, Fidèle Babala du MLC, Vital Kamerhe de l’UNC…

Au même moment, Maman Sidikou de la Monusco, Saïd Djinnit (envoyé spécial des Nations-Unies dans les Grands-Lacs), l’ambassadeur de l’Angola en RDC, le ministre angolais des Affaires étrangères, l’ambassadeur des États-Unis, les représentants de l’UE, l’envoyé spécial du président Donald Trump… étaient également au siège de l’UA.

Selon Vital Kamerhe, il était question d’évaluer l’application de l’accord de la Saint Sylvestre, parler du Cnsa, de la question sécuritaire sur l’ensemble du territoire de la RDC.

Mais selon des indiscrétions, cette rencontre est beaucoup plus délicate que les propos tenus par le président de l’UNC, sans pour autant donner des détails.

Toutefois, lorsque le chef de l’État, en tenue militaire, a présidé, lundi, le conseil de rédaction, avant de s’envoler ce mardi pour Kananga. Un message de guerre ? Difficile de répondre à cette question.

Mais visiblement, plus rien ne va entre Kinshasa et Luanda où les forces angolaises sont déployées dans la frontière avec la RDC.

times.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top