Liens commerciaux
           

0


Le président Joseph Kabila demande, dans une correspondance datée du 12 mai, à toutes les composantes de la classe politique et sociale de la RDC qui ont signé l’accord du 31 décembre, de lui « transmettre, endéans 48 heures, la liste de leurs délégués au Conseil national de suivi de l’accord, indique un communiqué officielle de Présidence de la République.




Selon le communiqué, cette démarche fait suite à l’invitation solennelle lancée par Joseph Kabila à la classe politique et sociale, à l’occasion de son discours dur l’état de la Nation, le 5 avril, à accélérer les tractations pour désigner une personnalité consensuelle qui devra présider le CNSA.




Le président Kabila a consulté pendant deux jours la classe politique et les forces sociales de la RDC au sujet de la mise en œuvre de l’accord signé le 31 décembre dernier par le pouvoir et l’opposition pour cogérer la transition qui doit aboutir à l’organisation des élections avant la fin de cette année. Cet accord peinait à être mis en œuvre à cause des désaccords des signataires au sujet de la désignation du Premier ministre de la transition et du président du conseil de suivi de l’accord.




Face au désaccord persistant, la conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) qui assurait la médiation des discussions entre le pouvoir et l’opposition a décidé de mettre fin à ses bons offices.




Après l’annonce de la fin de cette mission de bons offices, le président Kabila a reçu les évêques, s’engageant à trouver un consensus sur les questions qui divisent les deux camps. Dans la foulée, il a nommé Bruno Tshibala Premier ministre et celui-ci a déjà publié son équipe gouvernementale.




Le Rassemblement aile Félix non partant




L’arrangement particulier a été signé jeudi 27 avril au siège du Parlement en présence des présidents de deux chambres du Parlement, en tant que «coreprésentants du chef de l’Etat». Le document a été signé par la Majorité présidentielle, l’opposition républicaine, l’opposition signataire de l’accord du 18 octobre 2016, la société civile signataire de l’accord du 18 octobre 2016, le Rassemblement de l’opposition représenté par Joseph Olenghankoy et Lisanga Bonganga, le Front pour le respect de la constitution.




L’aile du Rassemblement de l’opposition dirigée par Félix Tshisekedi n’a pas participé à la cérémonie de la signature de l’arrangement particulier.

D’après le texte de l’arrangement particulier signé jeudi 27 avril, le président du Conseil national de suivi de l’accord et du processus électoral sera désigné par les membres qui constitueront cette institution.




Le président de la République devrait être présent lors de cette désignation. L’accord signé par le pouvoir et l’opposition du 31 décembre 2016 avait prévu que le CNSA « sera présidé par le président du Conseil des Sages du Rassemblement ».




L’arrangement particulier prévoit que le CNSA sera constitué des 28 membres issus des parties prenantes à l’accord de la Saint Sylvestre.




Les listes des membres désignés par les parties prenantes à l’accord pour siéger au CNSA devront également être envoyées au président de la République qui, dans un délai de 15 jours, pourra convoquer une réunion pour la validation des membres et la désignation du président de l’institution, censée veiller à l’application de l’accord du 31 décembre.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top