Liens commerciaux

0
Même si elle a été annoncée à la radio, à la télévision, à travers la presse écrite, audiovisuelle et en ligne, l’arrivée du Président Joseph Kabila Kabange à Kananga, chef-lieu de la Province du Kasaï Central, le mardi 30 mai dans l’après-midi, n’est pas moins une surprise pour certaines personnes. Elles ne pouvaient s’imaginer voir de visu le Chef de l’Etat fouler le sol kasaïen deux semaines seulement après les actes de barbarie perpétrés par les miliciens du chef coutumier Kamuena Nsapu sur les paisibles habitants de Kananga, Tshimbulu, Luebo, Luiza, Tshikapa, Kamonia……
La peur et le traumatisme avaient gagné les esprits des gens au point qu’il y a cinq jours de la venue du Président de la République, nombreux habitants de la Commune de Nganza continuaient à éviter de passer la nuit dans leur domicile. Donc, le soir, ils étaient hébergés par des familles d’accueil, qui à Ndesha, qui à Katoka, qui à Lukonga,
qui à Nsapo-Nsapo, qui à Katende. Voilà des déplacés de guerre au milieu de leurs propres agglomérations ! Père de la Nation, Garant de la paix et de la sécurité, Commandant Suprême des Forces Armées de la République Démocratique du Congo et de la Police Nationale Congolaise, moulé dans l’idéologie révolutionnaire, ce n’est pas le danger Kamuena Nsapu, si danger il y avait encore, qu’il pouvait ne pas braver. Il a bravé plus que ça jusqu’à y mettre fin.
Cette visite du Président Joseph Kabila est un véritable réconfort moral pour les Kanangais et à travers eux toutes les populations endeuillées du Kasaï. En retour, les Kanangais lui ont réservé un accueil chaleureux avec une interminable caravane motorisée, drapelets, banderoles, de l’aéroport jusqu’au gouvernorat.
Sans répit, aussitôt installé dans la salle de conférence, il a présidé la réunion du Conseil de Sécurité Elargi à laquelle ont pris part, outre le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, Ramazani Shadary, le Ministre de la Défense, Crispin Atama Tabe, le
Chef d’Etat-Major des Fardc, Didier Etumba en compagnie de quelques officiers supérieurs, le Vice-Gouverneur du Kasaï Central intérimaire, Justin Milonga Milonga et quelques responsables. Grâce à la paix retrouvée, le Chef de l’Etat a donné de nouvelles orientations pour la relance socio-économique et le renforcement de la sécurité, sans laquelle rien de solide ne peut être entrepris même le processus électoral pourtant en cours.


Venu compatir à la tragédie Kamuena Nsapu qui frappe les populations du Kasaï, le Chef de l’Etat ne s’est pas exprimé en public. Une tribune était déjà érigée à cet effet à la Place de l’Indépendance. Le Vice-Gouverneur, Justin Milongo Milongo, au sortir de la réunion du Conseil de Sécurité Elargi, y a pris la parole pour dire que le Président de la République est à l’écoute de la population ; il a déjà entamé des consultations. Que la population du Kasaï prenne son mal en patience. Dès que ces consultations vont prendre fin, il va s’adresser à elle.
A sa descente d’avion, au bas de la passerelle, le Président de la République a été accueilli par le Vice –Gouverneur intérimaire du Kasaï Central, Justin Milonga Milonga et le Vice-Premier Ministre et Ministre de l’Intérieur, Ramazani Shadary, le Ministre de la Défense, Crispin Atama Tabe, le Chef d’Etat-Major des Fardc, Didier Etumba et tout autour, naturellement une foule bigarrée en liesse. Jacques Kabeya Ntumba, successeur de feu Kamuena Nsapu a salué le Chef de l’Etat parmi d’autres notabilités présentes à l’aéroport. Dans la suite du Président, en provenance de Kinshasa, se trouvaient son Directeur de Cabinet, Néhémie Mwilanya Wilondja, le Conseiller Principal du Collège Politique, Mbayo, le Conseiller Principal du Collège Socio-Culturel, Tshibuyi, et l’Ambassadeur Itinérant, Séraphin Ngwej.
De Kananga, Dieudonné Issa Simba

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top