Liens commerciaux

0


Mgr Ikombi Moponda, président de la société civile du Congo Grand Katanga qualifie de “politique”, la décision de la cour constitutionnelle réhabilitant Jean-Claude Kazembe au poste de gouverneur du Haut-Katanga.




Dans une interview accordée ce lundi 29 mai 2017 à ACTUALITE. CD, Mgr Ikombi Moponda qualifie Kazembe d’impopulaire et dit attendre l’évaluer dans ses actions dès son retour à Lubumbashi.




Quelle est votre point de vue après la réhabilitation de Kazembe par la Cour constitutionnelle à son poste ?




Nous sommes dans un pays en voie de démocratie et en plus de cela il y a trois pouvoirs (Exécutif, législatif et judiciaire) et au-dessus de tout cela c’est le pouvoir exécutif parce que c’est la politique. Les décisions politiques de fois dépassent notre entendement, nous, opérateurs de la société civile. S’il a plu aux autorités pour des causes X ou Y que Kazembe, qui est impopulaire, rentre au Katanga en exercice, on ne peut qu’assumer parce ce que la voie par laquelle ils ont fait cela est légale. Ils ont fait passer cela par les cours et tribunaux et il n’y a personne qui puisse résister face à cela, sinon c’est la rébellion. Ce n’est pas une décision populaire.




Donc les organisations qui composent la société civile ne veulent pas que Kazembe rentre ?




Que Kazembe rentre ou pas, cela peut être bon et mauvais à la fois. S’il rentre c’est pour faire quoi ? C’est pour se racheter ? Il rentre pour satisfaire les opérateurs politiques ? Il rentre pour qu’il arrive à investir l’argent ? Pourquoi il y a beaucoup de questions ? Mais vous savez aussi que là où se trouve le président de la république il y a de grandes têtes, des conseillers…il y a des gens qui ont planifié que Kazembe rentre, j’ose croire que ça ne peut être que pour le bien du Congo. Ce bien peut être apparent ou non apparent, on s’abstient, l’avenir nous donnera raison.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top