Liens commerciaux

0

Il y a deux jours, Antonio Gutterès, le Secrétaire général (SG) de l’ONU, a adressé une note au Conseil de sécurité où il fait l’analyse de l’état à ce jour de l’Accord du Centre-interdiocésain, signé par les parties prenantes le 31 décembre 2016. On retient en gros qu’il relève que la mise en œuvre de ce compromis politique est toujours, selon lui, au point mort. Il n’y a aucune avancée par rapport à la Résolution 2348, qui exige sa mise en œuvre globale et immédiate.

En ce qui concerne les auteurs de cette impasse dans l’application de l’Accord du Centre-interdiocésain, le SG de l’ONU incrimine aussi bien les deux camps politiques, à savoir la MP et le "Rassemblement". Il reproche plus particulièrement à cette famille politique son émiettement en deux ailes, ce qui bloque l’exécution de l’Accord de la Saint-Sylvestre.
Hier, les deux camps mis en cause par Antonio Guterrès ont réagi de manière contrastée, comme il fallait s’y attendre. D’abord à "Limeté" au "Rassemblement" présidé par Félix Tshisekedi où Jean-Marc Kabund-A-Kabund, le Secrétaire général de l’UDPS, est monté au créneau pour fustiger le comportement de la MP.
D’après le S.G. du parti tshisekediste, le blocage que dépeint le SG de l’ONU ne vient que de la MP et en tout cas pas du "Rassemblement". L’émiettement qu’il évoque est créé de toutes pièces par la MP pour empêcher la mise en œuvre de l’Accord, note Marc Kabund-A-Kabund. C’est ce qui est fait avec l’avènement du gouvernement Tshibala. C’est la raison pour laquelle le texte de l’Arrangement particulier, signé au Palais du Peuple, est amendé. Ce n’est donc pas le même que celui négocié au Centre-interdiocésain par les soins des Evêques de la CENCO.
Concernant les scrutins, le Sécrétaire général de l’UDPS estime que la MP n’est pas pour les élections, en tout cas pas pour la fin de l’année". Pour lui, la CENI travaille dans cette logique de la MP. Autrement, comment comprendre qu’elle traîne les pieds et met les obstacles pour la publication du calendrier électoral ?
Aujourd’hui, le président de la CENI conditionne cette publication au démarrage de l’opération d’enrôlement dans le Kasaï. Alors qu’auparavant il avait prétendu attendre la signature de l’Accord global inclusif pour cette publication. Or, constate Jean-Marc Kabund-A-Kabund, l’Accord était signé depuis décembre 2016. Corneille Nangaa n’a pas pour autant publié le calendrier électoral.
Kabund demande, par conséquent, au SG de l’ONU d’apprécier tous ces écueils qu’il énumère et que la MP pose chaque jour sur la voie des élections. Le "Rassemblement" n’en assume aucune responsabilité.
Côté MP, on applaudit des deux mains la note du SG de l’ONU, adressée au Conseil de sécurité. Pour cette famille politique, à ce jour, point n’est besoin de se voiler la face que le "Rassemblement" n’est plus un comme auparavant, mais il est miné par des divisions.
La MP dégage toute responsabilité dans l’émiettement actuel du "Rassemblement". En ce qui concerne l’Accord du Centre-interdiocésain, la MP estime que le gouvernement-Tshibala qui vient d’être mis en place est conforme aux dispositions de ce compromis politique. Mêmement pour l’Arrangement particulier qui respecte les prescrits de l’Accord global et inclusif.
Quant aux élections, tous les ténors de la MP le jour et nuit, sont prêts à aller devant le souverain primaire à la date prévue dans l’Accord, c’est-à-dire en décembre 2016. Mais c’est plutôt les opposants du "Rassemblement" qui ont peur de ces échéances, car ils savent à l’avance qu’ils vont les perdre.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top