Liens commerciaux

0

L’ex-otage français libéré après son enlèvement en mars à Salamabila, dans le territoire de Kabambare, province du Maniema, à l’Est de la RDC, est arrivé hier lundi 29 mai à Kinshasa.

Blouson kaki, rasé de près, paraissant fatigué, mais en bonne santé, Philippe Michel a été accueilli à sa descente d’avion, en provenance de Bukavu, par le vice-ministre de l’Intérieur et Sécurité, Basile Olongo, ainsi que par l’ambassadeur de France en RDC.
" Philipe a été libéré grâce aux efforts du vice-premier ministre, ministre de l’Interieur Emmanuel Ramazani Shadary, sur instruction du chef de l’État. Chaque jour, le VPM Shadary mettait un peu du sien dans ce dossier pour son dénouement ", a indiqué Basile Olongo devant les hommes de médias. Le vice-ministre a officiellement présenté l’ex-otage à l’ambassadeur de France. Le diplomate a récupéré son compatriote, en présence de beaucoup d’autres personnalités.
Le citoyen français faisait partie de cinq employés de la société canadienne Banro, kidnappés il y a quatre mois à Salamabila, dans le territoire de Kabambare, au Maniema. Détenus en captivité pendant 88 jours, ces otages ont été libérés sans qu’aucune rançon ne soit versée, assurent des sources croisées.
Les cinq, dont trois Congolais, se sont retrouvés abandonnés samedi dernier dans la brousse par leurs ravisseurs. On rappelle que la libération de Philippe Michel a été saluée par Emmanuel Macron. Dans un communiqué, le président français a félicité les autorités congolaises pour leurs efforts déployés afin d’obtenir la libération des ex-otages.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top