Liens commerciaux
           

0
Après la libération de son siège par les forces de l’ordre, l’Union pour la Démocratie et de Progrès social (UDPS) se montre réticente à l’idée de reprendre ses activités au sein de sa permanence assiégée depuis le jeudi dernier par la police congolaise.

L’UDPS exige, à ce sujet, une enquête des experts de la Monusco sur terrain avant de remettre en marche les activités politiques dans son siège.

« Malgré le départ de la police politique de l’occupation de la permanence ce matin, UDPS attend l’arrivée de la police scientifique de la monusco, pour une enquête sur le lieu avant la reprise des activités », a dit Augustin Kabuya, porte-parole du parti.

La permanence de l’UDPS a été libérée ce matin du 13 mai 2017, après avoir été occupée par la police. Un acte que le Rassemblement qualifie de « barbare ». La plateforme dit avoir instruit ses avocats de déposer une plainte contre cet « assiègement ».

Will Cleas Nlemvo


LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top