Liens commerciaux

0



Les organisations de la Société Civile qui œuvrent pour la transparence et la lutte contre la corruption dénoncent et condamnent les conditions d’octroi du marché public pour la délivrance des passeports congolais, le qualifiant de “contrat léonin” avec l’implication d’un enrichissement “sans cause” des personnalités congolaises et étrangères.

Ces organisations ont dans un communiqué, appelé le président Joseph Kabila à faire cesser, dans son rôle de garant de nation, ce qu’elles qualifient d’“exploitation honteuse et immorale du citoyen congolais”. Elles relèvent que ce contrat, signé avec l’implication d’une personne présentée comme membre de la famille biologique du président de la république, a échappé au contrôle de l’organe chargé des marchés publics


“La négociation ayant abouti à la signature de ce contrat fut menée par des hauts responsables congolais, sur une terre étrangère et avec l’implication d’une personne présentée comme membre de la famille du Président de la République, ainsi que des citoyens d’origine française et belge, à savoir un certain Cédric FEVRE et l’homme d’affaires belge Karaziwan. Ce contrat visiblement léonin a été négocié dans l’opacité la plus totale. Il a échappé à la compétence et au contrôle de l’organe public en charge de marché public et, a été signé par les Ministres des affaires étrangères et des finances avec la société belge SEMLEX à l’insu des autres membres du Gouvernement de la RDC, à un coût trop élevé pour un passeport biométrique, soit 185 $ US par passeport”

La même société belge SEMLEX, disent ces organisations, aurait fait une offre moins importante en octobre 2014 variant entre 21,50 et 43 euros par passeport. Selon elles, le coût élevé des passeports contrairement aux précédentes prévisions laissent aucun doute sur une malversation contraire aux intérêts des congolais.


“Le coût extrêmement élevé du passeport congolais, comparé aux prévisions des coûts de production évoqués originairement par SEMLEX ou ZETES, laissent clairement entendre que le contrat n’a pas été signé au mieux des intérêts des congolais, alors que des individus ont usé de leurs mandats publics ou de leurs positions


d’influence pour tirer un bénéfice personnel de ce marché public. Il est aujourd’hui évident que les citoyens congolais achètent à un coût exorbitant, le passeport national au profit d’un consortium mafieux et de certaines autorités”

Déplorant l’inaction des deux chambres du parlement après ces révélations, ces organisations appellent le président de la république à s’impliquer personnellement pour mettre fin à l’exploitation des congolais qui croupissent déjà dans la pauvreté et de fixer l’opinion sur le rôle de ses proches collaborateurs dans cette affaire.


“De ce qui précède, les organisations de la société civile œuvrant pour la transparence et la lutte contre la corruption recommandent au Président de la République de faire cesser, en tant que garant de la nation, l’exploitation honteuse et immorale du citoyen congolais déjà meurtri par l’extrême pauvreté; de fixer l’opinion publique sur son intervention et le rôle joué par ses proches collaborateurs dans ce scandale”

Le scandale du coût élevé des passeports congolais a été révélé le 13 avril dernier par l’Agence de presse anglaise Reuters dans un article intitulé : «Congo’s pricey passport scheme sends millions of dollars offshore» (Le coût élevé des passeport congolais envoie des millions USD vers les sociétés offshore). Cette enquête a démontré que ⅔ du coût du passeport congolais, soit 120 USD sur un coût total de 185 USD ne revenait pas à l’Etat congolais, mais à des firmes privées.

Les organisations suivantes ont signé cette déclaration qui sera présentée à la presse ce jeudi 11 mai 2017: Ligue Congolaise Contre la Corruption(LICOCO), Observatoire de la dépense publique(ODEP), Observatoire de la lutte contre la corruption en Afrique Centrale(OLCAC), Centre National d’appui au développement et à la participation populaire (CENADEP), Bureau de Formation pour un développement intégral (BUFORDI), Collectif 24 pour l’accès à l’information(C24) et Coalition de plaidoyer pour le plaidoyer.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top