Liens commerciaux

0

* Par ailleurs, le SG adjoint de l’Udps invite les combattants à ne pas céder à la provocation.

Félix Tshilombo Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), encourage les combattants du parti à continuer la lutte dans la non-violence. L’exhortation a été faite hier mercredi 17 mai, au cours d’une causerie morale au siège national du parti, situé à la 11ème rue du quartier résidentiel de Limete. C’est ce qu’a déclaré Augustin Kabuya, porte-parole de l’Udps, joint au téléphone par Forum des As.

A en croire la source, l’option de maintenir la non-violence comme philosophie de lutte de l’Udps, a été largement soutenue par tous les cadres du parti. Ce, contrairement à l’opinion d’une frange de combattants. Ces derniers estiment que l’Udps doit changer ses méthodes de lutte pour prétendre atteindre ses objectifs. Tout en restant à l’écoute de la base, les cadres de l’udps, par la bouche de Thisekedi junior, ont fait comprendre aux combattants massés au siège du parti, que ce basculement ne serait pas de nature à honorer la mémoire de l’icône de l’Opposition politique, feu Etienne Tshisekedi.
Après cet exercice de démocratie à la base, cadres et combattants de l’Udps ont finalement convenu de poursuivre le combat du parti dans la non-violence. Pas seulement. Félix Tshisekedi a, en outre, appelé les combattants de l’Udps à ne pas céder à ce qu’il a lui-même qualifié de "provocation" du pouvoir en place. Aussi, l’héritier politique de feu Etienne Tshisekedi a-t-il appelé la base du parti au calme et à poursuivre la lutte jusqu’à la victoire finale.

UNE BALADE DANS LES PERIPETIES DE L’HISTOIRE
En ce jour commémoratif du 17 mai marquant la libération de la République du Zaïre par les troupes de l’AFDL, l’Udps choisit d’effectuer un saut dans l’histoire politique récente du pays. La balade a consisté à rappeler à l’assistance, les différentes péripéties du passé de la RD Congo. De la guerre de M’Zee Laurent-Désiré Kabila contre le maréchal Mobutu, aux discussions directes du Centre interdiocésain sous les bons offices de l’épiscopat catholique, en passant par le Dialogue inter congolais de Sun City, aucune étape n’a été escamotée. Un véritable état des lieux qui a permis aux cadres et combattants de l’Udps, de procéder à une évaluation, en vue d’envisager les perspectives d’avenir.
En ce qui concerne particulièrement la date du 17 mai, les Tshisekedistes se sont fait leur propre religion. De la bouche du porte-parole de l’Udps, Forum des As apprend que ce jour, bien qu’historique dans la mémoire collective des Congolais, lègue cependant une mauvaise leçon au parti de la 10ème rue, considéré par ses membres comme le porte-étendard de l’Opposition anti Mobutu. " Le 17 mai est loin d’être pour nous une libération. Bien au contraire. A l’UDPS, nous constatons plutôt que cette date marque le recul du pays. Depuis l’avènement de l’AFDL, la situation du pays va à reculons ", tranche Augustin Kabuya, sans dire plus.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top