Liens commerciaux
           

0
«Le référendum n’a jamais été débattu ni en cercle restreint ni au bureau politique. Nous nous préparons aux élections futures. La seule recommandation que le président de la République nous donne est que nous ne devons pas être distraits», affirme Alain Atundu, porte-parole de la MP, Majorité présidentielle.

Invité du Magazine Le Débat sur TOP CONGO FM, il précise que «la Majorité présidentielle ne fait aucune sortie médiatique sur le référendum».

Pour lui, il s’agit, par contre, d’un «débat survenu parce que certains compatriotes ne veulent pas parler de ce droit même pas citer ce mot».

André-Alain Atundu rappelle que «c’est un doit constitutionnel qui permet au peuple congolais d’intervenir à tout moment de la vie politique pour monter que c’est lui le patron. On ne peut pas ravir au peuple ce droit là» mais pas une option de sa famille politique".

Selon lui, "la ronde des communicateurs de la MP sur différents médias ne signifie pas que «nous réclamons le droit à aller au référendum. Ils expliquent parce que la question est posée dans l’opinion».


*Lutte contre l’obscurantisme
*

«À la MP, nous combattons l’obscurantisme qui amène à manipuler le peuple contre ses propres intérêts. Nous, la classe politique, nous avons suspendu notre droit à changer la Constitution et à recourir au référendum mais, vous, le peuple, c’est votre droit de nous contrôler», dit Alain Atundu.

Le porte-parole de la MP qui insiste aussi sur le fait que «le référendum est un droit dormant dans la Constitution qui peut être activé au besoin d’un certain nombre d’exigences. Même si on recourait au réferendum, le résultat n’est pas acquis d’avance».





Barick Bwematelwa
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top