Liens commerciaux
           

0
Au moins deux personnes ont été tuées dont un policier tôt ce matin dans l’attaque du Parquet de Matete, à Kinshasa. Le bilan, non officiel, a été révélé à ACTUALITE.CD par des témoins ayant assisté à cette attaque qui a eu lieu vers trois heures du matin et qui a provoqué l’évasion d’au moins 14 détenus, soit la totalité de la population carcérale du cachot du commissariat urbain de Mont-Amba. Sur place au Parquet, trois détenus se sont évadés, mais le cachot n’a pas été touché. Une dizaine de véhicules et une demi-dizaine de motos ont été incendiés. L’identité des assaillants reste inconnue.

Attaqué à la machette, l’OPJ de garde est blessé au dos et à la tête. Un autre policier est blessé à la jambe et au bras, a constaté le reporter d’ACTUALITE.CD.

« Ils étaient une vingtaine, tous armés. Ils étaient vêtus en short et débardeurs noirs, » a décrit à ACTUALITE.CD, les mêmes sources.

Les quatre policiers armés d’Ak47 n’avaient longtemps résisté à la vingtaine d’assaillants armés. De ressources locales justifient le petit effectif de la police par le fait que beaucoup d’entre eux participent à une formation en cette période.

Dans la matinée, le chef de la PNC Charles Bisengimana et le N°1 provincial de la Police Célestin Kanyama étaient sur place en compagnie du bourgmestre de la commune de Matete. La PNC a renforcé sa présence sur place.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top