Liens commerciaux
           

0
Suite à la dernière  interview du Chef de l’Etat accordée au magazine Die Spiegel, les gens avertis ne peuvent que se demander pourquoi à un magazine allemand.  C’est une autre histoire à laquelle on reviendra.
Concernant son interview audit magazine, sans être un génie, tout le monde comprendra ce qu’a toujours été sa stratégie, à savoir donner l’espoir et embrouiller, avec parfois des propos contradictoires ou ironiques ; pour gagner du temps, dans l’espoir d’avoir le temps
d’affaiblir l’opposition par tous les moyens que vous connaissez.
Et cela tombe bien à point juste avant le conclave de l’Opposition. Comme qui dirait, à quelque chose, malheur est bon. Cela confirme, pour la énième fois, son objectif de se pérenniser au pouvoir pour le pouvoir. Et il est plus que temps pour l’Opposition de prendre en compte cette donne et redéfinir sa stratégie, en tenant compte de ses aspects objectifs et subjectifs, pour gagner les élections par l’alternance démocratique, en vue de la réalisation de l’alternative socioéconomique et de réqualifier le rôle du Congo à travers le monde, et plus précisément en Afrique.Suite à ce constat, que faire ? Nous devons avoir le courage d’autocritique, afin de réaliser notre stratégie pour éradiquer la dictature.
Et d’emblée, à côté de l’exigence d’appliquer l’Accord de la Saint Sylvestre, il est impératif de renforcer nos rapports avec tous les Opposants à travers notre pays, qui ne sont pas forcément du Rassemblement, mais ont la même approche que nous,  tout en veillant à
ne pas rassembler sans trier.Nous devons agir vite, parce que la gestion catastrophique dans laquelle le pays est plongé (crise constitutionnelle, crise politique et marasme socioéconomique) confirme notre approche. La situation est grave, cela va très mal.
A bon entendeur, SALUT!!!
François LUMUMBA
-0-
Rubrique : Actualité
Obsèques de Tshisekedi : Tshibala sur la liste noire de l’UDPS
L’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) est occupée à
mettre la dernière main à la  liste noire des personnalités
congolaises à déclarer indésirables aux obsèques de son défunt
président, Etienne Tshisekedi, décédé le 1er février 2017. En tête de
cette fameuse liste se trouve d’ores et déjà, l’actuel chef du
gouvernement, Bruno Tshibala, ancien Secrétaire général adjoint du
parti et ancien porte-parole du Rassemblement des Forces Politiques et
Sociales Acquises au Changement.
L’information a été communiquée hier dimanche 11 juin 2017 aux cadres
et combattants réunis au siège de ce parti, sur la 11me Rue « petit
boulevard, dans la commune de Limete, lors d’une matinée politique
animée par le Secrétaire général, Jean Marc Kabund. L’orateur a
indiqué que l’opinion tant nationale qu’internationale vont être
fixées incessamment à ce sujet, avec la publication de la liste
complète des « invités ».
Faisant la restitution à la base de nouvelles tractations entre le
pouvoir en place et les familles politique et biologique d’Etienne
Tshisekedi, le Secrétaire général de l’UDPS a confirmé le compromis
intervenu entre les trois parties pour l’inhumation de l’illustre
disparu dans sa concession familiale, à la périphérie de Kinshasa Est,
dans la commune de N’Sele.
Selon ce haut cadre de l’UDPS, N’Sele est un symbole dans le parcours
de l’illustre disparu, pour la bonne et simple raison que c’est dans
cette commune qu’il avait participé à la rédaction de l’ouvrage
intitulé « Manifeste de la N’sele », qui devait servir de soubassement
à l’émergence d’une société démocratique et socialement également au
Congo, dont l’esprit et la lettre étaient littéralement foulés aux
pieds par le dictateur Mobutu.
Tout en annonçant que le lieu d’inhumation du leader mort sera
transformé en un site touristique, Kabund a signalé que la dépouille
du sphinx de Limete sera exposée au Palais du Peuple avant son
enterrement, à une date qui reste à préciser, en vue de permettre à
toute la population de lui rendre l’hommage qu’il mérite en tant que
père de la démocratie congolaise.
Il a toutefois déploré le fait que le communiqué final devant
sanctionner les discussions entre les familles politique et biologique
de Tshisekedi et le pouvoir n’ait pas encore été signé par la partie
gouvernementale conduite par le vice-premier ministre et ministre de
l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadari.
Jean Marc Kabund a fait savoir que leurs délégués ont réussi à faire
élaguer la mention «  les obsèques de Tshisekedi sont organisées sous
les auspices du Chef de l’Etat ».
S’agissant de la dernière rencontre entre le Rassemblent et la
Majorité au siège de la Monusco (Mission de l’Organisation des Nations
Unies pour la Stabilisation au Congo), le jeudi 08 juin 2017 autour du
Représentant du Secrétaire Général de l’ONU en RDC, Maman Sidikou, le
Secrétaire général de l’UDPS a fait savoir que leur délégation a
décliné l’offre d’occuper la présidence  du Conseil de Suivi de
l’Accord (CNSA) leur proposée par la Majorité Présidentielle.
D’après le Secrétaire Général de l’UDPS, le Rassemblement a réaffirmé
son attachement à l’Accord de la Saint Sylvestre violé
intentionnellement par la famille politique du chef de l’Etat.
Jean-Marc Kabund a estimé que la Majorité Présidentielle devait tirer
toutes les conséquences du retard pris dans l’application de l’Accord.
A son avis, les nouvelles négociations entre le Rassemblement et la
Majorité Présidentielle au siège de la Monusco, bien que recommandées
par les signataires de l’Accord d’Addis-Abeba pour la mise en œuvre de
l’accord politique historique du 31 décembre 2016, viennent
d’accoucher d’une souris, les délégués de la véritable opposition
congolaise ayant échappé au piège de leur embarquement dans le
processus de sa violation engagé grâce au débauche d’anciens
sociétaires de cette méga plate-forme politique.
Eric Wemba

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top