Liens commerciaux

0


Il y a une semaine, lors de notre passage à Addis-Abeba, une entorse à l’histoire du Continent se lisait dans le hall de l’imposant bâtiment, siège de l’Union africaine (UA). A savoir l’absence du portrait du Roi Hassan II sur les murs où sont accrochées les photos des pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), ancêtre de l’UA. Et pourtant, le Maroc est l’un des hérauts et héros de la cause africaine. Le Roi Mohammed V d’heureuse mémoire n’a pas attendu 1960 pour soutenir tous les pays africains encore sous le joug du colonialisme et de l’apartheid. Père de Hassan II, le Roi Mohammed V a continué ce combat jusqu’à abriter le très décisif "Groupe de Casablanca".

Accédant à son tour au glorieux Trône Alaouite, le Roi Hassan II marchera sur les pas de son illustre père jusqu’à figurer naturellement parmi les pères fondateurs de l’OUA. Cette même vocation africaine du Maroc est maintenue et amplifiée par le Roi Mohammed VI. Un Souverain qui sillonne l’Afrique sans doute comme aucun autre chef d’Etat du Continent. JN

Une photo géante de feu Hassan II accrochée dans l’enceinte de l’UA

Une photo géante de feu Hassan II a été accrochée ce mardi à l’un des murs de l’enceinte de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba.
Une photo géante de feu Hassan II a été accrochée ce mardi à l’un des murs de l’enceinte de l’Union africaine (UA) à Addis-Abeba, joignant ainsi les autres photos des Pères fondateurs de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), créée en 1963 dans la capitale éthiopienne.
Cet événement historique a eu lieu peu avant le début des travaux de la 34ème session ordinaire du Comité des représentants permanents de l’Union africaine (COREP), en prélude au 29ème sommet de l’UA, avec la participation des représentants des pays membres dont le Maroc.
C’est aussi un moment hautement historique pour rendre un vibrant hommage à feu Hassan II, un grand leader qui a marqué de son empreinte l’histoire contemporaine du Maroc et de l’Afrique et qui a su tourner le royaume vers l’avenir dès l’aube de l’indépendance.
Feu Hassan II n’avait eu de cesse de plaider pour les causes africaines en pesant de son poids politique pour appeler avec insistance à la libération des pays africains du joug du colonialisme et bâtir une Afrique unie et solidaire.
Au sein de l’enceinte de l’UA, la photo du regretté Souverain figure désormais parmi celles d’une trentaine de leaders ayant posé les jalons fondateurs de la défunte OUA (devenue UA depuis 2002), tels Léopold Sédar Senghor (Sénégal), l’Empereur Hailé Sélassié (Ethiopie), Sékou Touré (Guinée), Kwame Nkrumah (Ghana), Jamal Abdel Nasser (Egypte) et Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire).
Les pères fondateurs de l’OUA voyaient une Afrique indépendante et libérée du colonialisme. Ils envisageaient une Afrique unie pour pouvoir s’épanouir, relever les défis et partant constituer un bloc économique fort à même de s’imposer sur la scène internationale.
Grand artisan de la Marche verte en 1975 qui avait permis au royaume de récupérer ses provinces du Sud, feu Hassan II était également un fervent défenseur des causes justes, en militant toujours en faveur de la fraternité, la cohabitation, la tolérance et du bon voisinage.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top