Liens commerciaux
           

0
Le CEPADHO a exprimé il y a peu son inquiétude à la suite de l'évasion spectaculaire à la prison centrale de BENI «KANGBAYI». Notre Structure redoutait l'incidence que cette situation pourrait avoir sur les procès en cours contre les Terroristes ADF et leurs collaborateurs. Préoccupé par la suite à réserver à ces procès, le CEPADHO a approché les Autorités judiciaires en charge desdits procès. Au regard des éléments recueillis, il résulte que l'évasion à la prison de KANGBAYI ait affecté une partie des procès et non l'ensemble.

Notre enquête a permis de remarquer que par mesure de précaution, le Ministère Public avait pris soin de garder certains prévenus emblématiques dans d'autres lieux carcéraux que la prison centrale. Tel est le cas des coutumiers cités dans la théorie des sommets du Triangle (de la mort), du redoutable AMADI SHABANI alias OKAPI et bien d'autres. Tout en déplorant le fait que l'évasion de dimanche dernier a permis à presque tous les condamnés ADF de s'en fuir, que nombreux prévenus ADF ou leurs collaborateurs ainsi que plusieurs may-may se soient volatilisés dans la nature, le CEPADHO se réjouit de voir que l'espoir est encore permis.

Ce qui est certain, les procès contre les ADF vont se poursuivre. Et tout semble indiquer que ce sera plus tôt que l'on ne puisse s'imaginer. Au regard de ce qui est arrivé, le CEPADHO invite les FARDC, la Police et les Services de Sécurité à tirer la leçon de cette évasion survenue à KANGBAYI, en renforçant les dispositifs en ce lieu. Cela, afin que plus jamais pareil ne se reproduise. Notre Organisation encourage en outre les Forces de Sécurité et de Défense à rechercher et à appréhender les criminels fugitifs en vue de dissiper l'enxiété et la psychose au sein la population. Le CEPADHO profite de cette occasion pour appeler au public à ne pas céder à certaines campagnes d'intox, de mensonges ou de moqueries qui risquent de détourner l'attention de tout le monde de l'essentiel.

Notre Structure considère de maladroit, de malhonnête et de malintentionné certains ragots relayés par quelques individus sur internet ou dans des réseaux sociaux, tendant à faire croire à l'opinion que l'Officier du Ministère Public (OMP) dans le procès ADF serait celui qui a orchestré l'évasion à la prison de KANGBAYI sur instigation de KINSHASA. Ces mauvaises langues prétendent que cette évasion a été orchestrée par le Général-major TIM MUKUTU KIYANA, OMP dans le procès ADF, afin de mettre brutalement fin aux procès. Elles indiquent que cette démarche serait motivée par le fait que le Ministère Public et la Cour militaire Opérationnelle, au service du pouvoir à place, sont en cours d'éléments de preuves pour charger les différents prévenus ADF et leurs collaborateurs, parmi lesquels certains coutumiers.

Le CEPADHO qualifie de ridicule et feignant ce genre de messages qui ne visent qu'à décourager les Animateurs de la Cour militaire et à discréditer les procès en cours. Il pense que pareilles campagnes frise à la complicité avec l'ennemi. Notre Organisation est très choquée par cette attitude criminelle, lorsqu'elle sait que ceux qui colportent ces faux bruits ne participent même pas aux différentes audiences dans le cadre des procès contre les ADF. Le CEPADHO exhorte au Ministère Public et aux Membres de la Cour militaire du Nord-Kivu à faire fi à ce genre d'intox pour poursuivre à toute sérénité son travail. Il estime qu'à l'issue des procès contre les ADF et leurs collaborateurs, «il sera donné un nom, un visage aux tueurs des civils de BENI».

Pour le CEPADHO

Maître OMAR KAVOTA
Coordonnateur-Directeur Exécutif
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top