Liens commerciaux

0

C’est dans le cadre de l’opération ‘’Kinshasa Bendele Ekweya Te‘’ que ce haut cadre de l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo -Unafec- a effectué une descente musclée à Mont-Amba, précisément à Mbanza-Lemba. Face aux jeunes de l’Associations des Jeunes Tout Mont-Amba –AJTMA- et ceux d’autres structures, il leur a expliqué si pas explicité les enjeux de l’heure autour du processus électoral, surtout dans sa phase actuelle de constitution du fichier électoral. Compte tenu du fait que le poids électoral déterminera le poids politique de Kinshasa (le nombre d’élus), Godé Mwamba les a invités à aller s’enrôler et à demander à leurs proches d’en faire autant. Au-delà simplement de se faire enrôler, il faut, aussi, martèle-t-il, que la population puisse veiller à ce que seuls les congolais connus dans leurs coins puissent jouir de ce droit exclusif aux nationaux. Avec la même ardeur, il faudrait que le peuple ouvre déjà l’œil pour le cas des doublons etc. “Notre objectif au niveau de l’Unafec est de faire en sorte que Kinshasa ait au moins 8 millions d’électeurs. Ce qui permettra à cette ville d’avoir plus de Députés au Parlement et de faire entendre sa voix comme un véritable poids démographique de notre pays “, a-t-il assuré.

Au regard de la manière dont l’enrôlement se déroule à Kinshasa, Godé Mwamba dit avoir l’impression qu’il y a un complot contre cette ville qui, quoiqu’ayant au moins 12 millions d’âmes, n’a à sa disposition que des centres d’enrôlement peu équipés, avec un personnel tout sauf d’attaque, selon lui. ‘’Il n y a pas assez de machines dans les centres d’enrôlement de Kinshasa. Les populations y passent des journées entières sans se faire enrôler. Elles se voient parfois obligées de corrompre pour avoir la carte d’électeur. Que cela ne nous décourage pas. Nous sommes ici pour appeler aux jeunes de s’enrôler massivement afin de préserver le poids politique de notre chère capitale”, a-t-il signifié. Il a, de ce fait, appelé à la vigilance.

Tous unis pour Kinshasa

L’opération ‘’Kinshasa Bendele Ekweya Te ‘’ est une mobilisation signée Unafec/Kinshasa qui consiste à lancer un appel à tous les Kinois, peu importe les couleurs politiques pour que soit gardé haut le flambeau de Kin La belle. S’il y a report sans fin des élections, pour Godé Muamba, c’est parce que ceux qui dirigent actuellement ont peur de la sanction du peuple par la voix des urnes. Pour veiller à bien infliger cette dernière, Godé Mwamba invite les jeunes de Mont-Amba à s’approprier le processus électoral. “Ne déchirons pas ces listes. Elles doivent nous servir d’indicateur pour non seulement quantifier les enrôlés, mais aussi, le cas échéant, pouvoir dénoncer des étrangers qui s’hasarderaient à s’enrôler”, a ajouté le président interfédéral de l’Unafec. “Au niveau de l’Unafec, nous croyons dur comme fer qu’il y aura élections à la fin de cette année. Nous nous préparons à les affronter. C’est l’occasion d’inviter les autorités de la Ceni à pouvoir réaliser la volonté de notre peuple qui est celle de l’alternance. C’est la raison pour laquelle nous appelons la population à s’approprier ce processus électoral en le surveillant du début jusqu’à la fin “, a-t-il indiqué.

Nangaa interpellé

“Je demande à la CENI et principalement à son président, Corneille Nangaa, de considérer le fait que la responsabilité lui confiée est très déterminante pour l’avenir de notre pays. S’il n’assume pas correctement ses fonctions, s’il œuvre dans le sens de favoriser une partie de la classe politique, le peuple le tiendra responsable de l’implosion de notre pays “. C’est là, en quelques mots comme en mille, l’interpellation lancée par Godé Mwamba au président de la CENI et sa suite.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top