Liens commerciaux

0


José Sele Yalaguli, directeur général de la Direction Générale des Impôts (DGI), réfute toute accusation l’incriminant dans l’achat d’un ascenseur à 300.000 USD. Dans une interview accordée à la presse kinoise, ce mercredi 31 mai 2017, le DG de la DGI affirme que le dossier d’achat de l’ascenseur poursuit la procédure légale auprès de la Direction Générale de Contrôle des marchés publics (DGCMP).



Il se raconte dans la presse que vous avez dilapidé 300.000 USD pour l’achat d’un ascenseur ?

Je l’ai aussi appris par la voie des réseaux sociaux. Mais, il faut savoir qu’il n’y a aucun ascenseur qui a été acheté à la DGI. Si vous venez à la DGI, vous trouverez des anciens ascenseurs qui sont toujours fonctionnels, il y a un besoin d’acheter des ascenseurs maintenant. A ma prise de fonction, le constat que tout le monde peut faire est que le bâtiment qui abrite l’administration fiscale est construit depuis la fin des années 70. Il est d’ailleurs un bâtiment inachevé parce qu’il y a beaucoup d’autres fonctionnalités qui ne sont pas opérationnelles. Et parmi ces fonctionnalités, il y a des ascenseurs qui constituent un danger pour les agents et pour les visiteurs. Le ministre des Finances a autorisé qu’on change des ascenseurs conformément aux procédures de passation de marché. Nous avons préparé un dossier d’appel d’offre qui a été envoyé à la Direction Générale de Contrôle des marchés publics (DGCMP) qui a donné son avis favorable. Ça nous a permis de lancer un appel d’offre public dans les journaux. Mais, également, il faut qu’une copie de cet avis d’appel d’offre soit donnée à l’autorité de régulation des marchés publics (ARMP). L’ARMP a été saisie, des correspondances existent parce qu’elle a accusé réception en disant que ça a été publié sur son site internet. Les fournisseurs des ascenseurs qui se sont sentis intéressés par l’offre ont déposé leurs offres. Au moment où je vous parle, il y a exactement deux offres pour lesquelles j’ai signé une note nommant les membres d’une commission d’analyse. Je ne connais le nom d’aucun fournisseur, on n’a pas encore ouvert les offres. Je ne connais pas les prix.

Vous ne gérez donc pas ce dossier là ?

Ce n’est pas au directeur de s’occuper de ses aspects parce qu’il y a un comité qui y a été affecté. Une fois que les analyses sont faites, nous allons retourner l’ensemble des dossiers : l’appel d’offre, les analyses et les résultats techniques et financiers. Une fois que nous aurons découvert l’offre qui propose les meilleurs ascenseurs et à des prix abordables, nous allons envoyer l’ensemble du dossier à la DGCMP pour obtenir l’avis favorable afin de nous permettre de signer le contrat. Au moment où je vous parle, on n’a même pas analysé les offres. Non seulement qu’aucun ascenseur n’a été acheté ni aucun fonds retiré des comptes de la DGI. Nous attendons parce que l’autorité d’approbation des marchés publics ici, c’est la DGCMP. Nous sommes en train de respecter ses diligences. Je suis aussi étonné de voir des gens dire que j’aurais casqué 300.000 Usd pour acheter les ascenseurs.

Mais on dit que ces ascenseurs sont pour votre propre intérêt ?

Je ne voudrais pas prêcher pour ma propre chapelle. Vous pouvez vérifier auprès des agents et des visiteurs. Tous les jours de ma vie, je prends les ascenseurs avec les inspecteurs, les huissiers, des visiteurs. Tout le monde entre dans l’ascenseur au même moment que moi. Ça n’a aucun sens et ce n’est pas de mon éducation. Nous devons nous dire qu’il faut un minimum d’éthique et de déontologie dans le travail que nous faisons pour notre pays. Il faut que ça puisse revêtir une dimension citoyenne et je suis un citoyen congolais comme tout le monde, même si j’ai la charge que le président de la République m’ait choisi pour conduire la DGI.

Les problèmes que connaissent vos ascenseurs ne peuvent être résolus en cas d’entretien ?

J’ai demandé cela parce que ces ascenseurs sont en panne tous les jours. Chaque mois depuis que je suis arrivé ici, il faut débourser entre 10 à 15 mille USD. C’est une tradition que j’ai trouvée. Mais ça n’a pas de sens. Vous dépensez 15 mille USD par mois pour un ascenseur et en vingt mois vous atteignez 300.000 Usd. Vous pouvez renouveler un ascenseur si le prix revient à 300.000 Usd. Et un ascenseur neuf a une durée de vingt à vingt-cinq ans avec de moindres entretiens. Pourquoi faut-il que je débourse 10 à 15 mille Usd chaque mois pour réparer les ascenseurs ?
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top