Liens commerciaux

0
Déjà essoufflé, Joseph Kabila –l’illégal et l’illégitime président de la République-, n’a plus d’autre issu, que ramener le pays à l’ordre constitutionnel. Il doit donc tout faire, s’il compte se tirer d’affaires, encourager et promouvoir l’alternance à travers des élections crédibles et démocratiques d’ici la fin de l’année. Sinon, il sera emporté par les actions de la coalition mondiale et nationale programmées contre lui. Kabila s’entête pour rien. Son sort est depuis scellé, et il le sait. Seulement, il espère vider toutes ses stratégies mises en place pour tenter de se maintenir encore au pouvoir.

Se maintenir encore au pouvoir, par crainte de voir ses richesses et celles de son entourage être saisies ; se maintenir encore au pouvoir par peur d’être arrêté pour trop d’abus commis sur la population sous son régime non seulement par la justice rd-congolaise, mais aussi et surtout par la justice internationale. C’est ce qui explique son entêtement. C’est cela même la grande caractéristique des dictateurs. Ils s’entêtent et résistent toujours comme le dit très bien le grand combattant de la liberté et démocratie, le très honoré député Franck Diongo Shamba, mais au finish, ces dictateurs finissent soit par fuir, par être chassés ou par être tués. A cet effet, que Kabila et les siens se rappellent des propos de leur maître à pensée, le professeur Bob Kabamba de Bruxelles. D’où le souhait de tous : le départ de Joseph Kabila.

Par ailleurs, pour enfoncer encore plus Kabila, la communauté internationale très déterminé à virer ce dernier apprête un nouveau dossier contre le régime. Après les dernières sanctions en attendant les prochaines qui tomberont au fur et à mesure, la communauté internationale en voie d’imposer un embargo sur les minerais rd-congolais. Dans les jours qui viennent le gouvernement de Kinshasa ne pourra plus vendre ses minerais à l’étranger. Ça sera le chaos débout pour un Etat dont l’économie repose que sur la vente des minerais. L’économie de la RDC déjà en faillite va encore sombrer dans le noir. Et ça sera une crise généralisée. Par ailleurs, la communauté internationale renforcera encore plus ses mesures d’embargo sur les armés. Kinshasa ne pourra plus s’acheter des armes même par des voies obscures. Toutes les voies lui seront bloquées dans les jours qui suivent.

C-News
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top