Liens commerciaux
           

0


Le gouvernement congolais a démenti jeudi 8 juin 2017 avoir exporté vers la Turquie, plus d’une tonne d’héroïne cachée dans un navire de la République démocratique du Congo appréhendé en début du mois sur les eaux turques. Kinshasa indique que le procureur général de la république a mis en place une commission pour faire la lumière sur ce qu’il qualifie de “pratiques frauduleuses”.

«Il s’agit vraisemblablement d’un des bateaux battant frauduleusement pavillon congolais. Les autorités congolaises ont dénoncé ces pratiques depuis plusieurs mois et en ont informé tant Interpol que l’Organisation Maritime Internationale (OMI). Interpol enquête déjà sur ce dossier afin de traquer ces bateaux et appréhender tous les auteurs de cette organisation maffieuse, et une commission rogatoire est déjà mise en place par le Procureur Général de la République pour faire la pour faire la lumière sur ces pratiques frauduleuses», indique un communiqué officiel.
Les forces de sécurité turques ont annoncé mercredi dernier avoir saisi plus d’une tonne d’héroïne cachée dans un cargo de la RDC dans les eaux internationales, la plus grande saisie dans l’histoire turque. Cette importante cargaison de drogue évaluée à 40 sacs contenant 1 071 kg (2 361 lb) d’héroïne était cachée dans des compartiments secrets sur le navire, avait indiqué la police.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top