Liens commerciaux

0


ADDIS ABEBA, 22 juin (Xinhua) — La Chine et l’Union africaine se sont engagées mercredi à renforcer leur coopération variée dans le but de parvenir à un développement et une prospérité communs.

Lors d’une rencontre avec le président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, au siège de l’UA à Addis-Abeba en Ethiopie, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a noté que la Chine et l’Afrique étaient entrées dans une nouvelle ère de relations basées sur la coopération, le bénéfice mutuel et le développement commun.
Soulignant que Beijing soutenait les efforts de l’organisation panafricaine pour jouer un rôle plus important dans sa quête d’une paix et d’un développement durables sur le continent, M. Wang a exprimé l’intérêt de la Chine à établir un partenariat plus étroit avec la nouvelle Commission de l’UA.
Les autorités chinoises soutiennent et encouragent la mise en oeuvre réussie de Dix plans de coopération sino-africains en coordination avec l’Agenda 2063 de l’UA, a ajouté le ministre.
Il a également appelé la communauté internationale à attacher une plus grande attention aux efforts de l’UA en matière de paix et le développement sur le continent.
La Chine et l’UA ont également coorganisé mercredi le Dialogue sino-africain de haut niveau et le Forum sino-africain des think tanks sur la réduction de la pauvreté et le développement.
Wang Yi a assuré que son pays était disposé à aider l’Afrique à réduire la pauvreté et à partager avec elle son expérience réussie en la matière.
Il a précisé que la Chine était prête à approfondir sa coopération avec l’UA dans cinq secteurs proritaires : mise en oeuvre des conclusions du sommet du FOCAC de 2015 ; paix et sécurité ; santé publique ; renforcement des capacités et développement des ressources humaines ; coordination sur les questions régionales et internationales.
M. Mahamat a pour sa part qualifié la coopération sino-africaine comme l’une des plus dynamiques au monde. Selon lui, les deux parties coopèrent étroitement dans divers domaines, tels que la politique, l’économie, l’énergie, le transport, dont les chemins de fer, l’industrie ou encore la science et les technologies.
Il a également observé que la Chine avait aidé l’Afrique à améliorer son renforcement des capacités dans des secteurs tels que les infrastructures, l’éducation et le contrôle des maladies.
Les deux parties ont également entretenu une coordination étroite en matière de développement pacifique et de lutte contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière et le changement climatique, a-t-il ajouté.
L’ancien chef de la diplomatie tchadienne a ajouté que l’UA était disposée à continuer de renforcer ses relations avec la Chine et d’approfondir le partenariat stratégique entre les deux parties.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top