Liens commerciaux

0
Le sénateur américain en charge du dossier Congo a déclare' hier que la dernière chance est retirée à Kabila qui doit partir du pouvoir avant les élections programmées cette année. C'est cette dernière nouvelle qui l'a paralysé pour voir fondre ses espoirs sur l'hésitation supposée de la nouvelle administration américaine.

La manifestation de son désespoir, s'est traduite par l'annulation de la célébration de notre jour de l'indépendance. Kabila c'est fini. Il sera arrêté bientôt comme le prédit l'Américain Bill Richardson qui a négocié le départ de Mobutu.
Aux Congolais de se prendre en charge de manière organisée et déterminée pour chasser ces produits pourris, Kabila, ses Rwandais et ses collabos congolais.
Les patriotes arrivent au pouvoir et ne veulent pas verser encore le sang sur le sol congolais. C'est pourquoi nous demandons :


- A Kabila d'arrêter les massacres des Congolais et de se préparer psychologiquement pour se livrer aux nouvelles autorités,
- Aux Rwandais infiltrés dans nos institutions et organes de l'État de rentrer tranquillement chez eux afin d'éviter la revanche aveugle de la population. Bien sûr, le calme revenu, la justice recherchera les criminels tutshis rwandais avec discernement.


- Aux collabos congolais de faire le choix judicieux maintenant: quitter Joseph Kabila massivement et collectivement, afin que vos fautes soient à moitié pardonnées.





Sinon votre fin sera fatale dans quelques jours. La mission de lobbying conduite par l'ancien ministre congolais des affaires étrangères, Reymond Tshibanda (la délégation est logée à l'hôtel Trump) à whasington en faveur de maintien de Kabila au pouvoir est un échec.
Vive le Congo et son peuple.
Cyrille Kamanga Ami Tar
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top