Liens commerciaux

0


La Turquie est le deuxième pays du monde qui fournit le plus d’aides humanitaires d’après le Rapport 2017 de "l’Aide Humanitaire Mondiale".

L’annonce a été faite, mercredi, par l’Agence turque de gestion des Catastrophes et des situations d’urgence (AFAD).
Selon ce rapport, la Turquie occupe la deuxième position avec 6 milliards de dollars d’aides humanitaires en 2016, elle succède aux Etats-Unis (6,3 milliards de dollars d’aides).
De plus, en réservant 0,75% de ses richesses nationales, la Turquie obtient le titre du "pays le plus généreux".
Le classement mondial des aides humanitaires est établi chaque année par la fondation britannique "Les initiatives de développement".
Ce rapport 2017 est le 17ème publié par cette fondation.
En 2016 donc, les Etats-Unis occupaient la première place, dépassant de peu la Turquie. L’Angleterre arrive en troisième position, suivie des institutions de l’Union Européenne, puis de l’Allemagne.
La Turquie a quasiment doublé le montant de ses aides depuis 2014 : elles sont passées de 3,2 milliards de dollars à 6 milliards en seulement deux ans.
En 2013, 2014 et 2015, la Turquie était classée 3ème.
Le même rapport indique qu’en réservant 0,75% de son PIB national aux aides humanitaires, la Turquie obtient le titre du "pays le plus généreux".
Dans ce classement basé sur la valeur de l’aide en termes de PIB, la Turquie est suivie des Emirats Arabes Unis (0,18%) et du Luxembourg (0,15%).
Par ailleurs, le rapport indique que le montant total des aides humanitaires mondiale en 2016 a été de 27,3 milliards de dollars, contre 25,7 milliards en 2015.
Avec 6 milliards de dollars d’aide, la part de la Turquie représente plus du 1/5 du total mondial.
La majorité des aides sont acheminées en Syrie :
Selon le rapport, la plus grande part des aides humanitaires mobilisées en 2016 a été destinée à la Syrie : 2,14 milliards de dollars.
Suivent le Yémen (1,5 milliards), la Jordanie (956 millions), le Soudan du Sud (935 millions) et l’Irak (888 millions).
La Turquie se distingue sur un autre plan en se positionnant à la première place en termes d’accueil de réfugiés auquel elle a consacré plus de 25 milliards de dollars, selon un calcul réalisé conformément aux critères des Nations Unies. AA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top