Liens commerciaux

0


14 morts dont 12 assaillants et 2 dans le rang des FARDC, 7 capturés dont 6 blessés, 2 policiers blessés, de même que quelques élèves et surveillants en plein centre d’Examen d’État suite à une bombe tombée sur une salle de classe,
tel est le bilan établi ce jeudi par le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme, après l’attaque de la ville de BENI ce jeudi 22 juin dans la matinée, par la coalition des mouvements rebelles venus de la localité Supa-Kalau, à 15km à l’Est de la ville.

le Cepadho constate que c’est depuis l’évasion de la prison centrale de Kangbayi, le 11 juin dernier, qu’une coalition rebelle composée à la fois des Mai Mai, Adf, Fdlr, des ex-M23 et des prisonniers évadés, intensifie des attaques entre Beni-Butembo.
selon des informations recueillies par le Cepadho, la nouvelle coalition rebelle qui organise ces attaques est dénommée Mouvement National des Révolutionnaires (MNR). Il s’agirait d’une nouvelle rébellion en perspective d’une guerre contre les institutions en place.

Pour cette ong des droits de l’homme, cette nouvelle rébellion est connectée politiquement et militairement sur un appui extérieur qu’il importe de démasquer et de démanteler.

Cette structure se réjouit cependant du succès enregistré par la coalition Fardc-Monusco qui a réussi à contrôler la situation.

Le Cepadho rappelle que la menace est encore perceptible dans la zone.
Il attire l’attention des autorités militaires sur la nécessité de poursuivre sans relâche la traque contre la rébellion du MNR et de protéger tous les objectifs sensibles (population civile, édifices publics, établissements pénitentiaires, douane de Kasindi, aéroport de Maivi, etc.).
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top