Liens commerciaux

0

Afin de sortir de la dangereuse crise et de l'intolérable occupation de notre pays par le haut, nous demandons solennellement à M. SINDIKA KOKOLO, à qui nous souhaitons le bienvenu dans le camp des combattants de la liberté et de la cause congolaise, de ne pas participer à la manipulation du peuple, orchestrée par les caciques du kabilisme. 




En effet, Sindika aurait déclaré: "la vision et le projet de Katumbi sont très pertinents ".



Mais les Congolais n'ont jamais vu ou entendu parler de ce projet. Les slogans et les petites phrases politiques, ne peuvent jamais constituer ou remplacer une vision et un projet de société viable. Cette déclaration irréaliste est de nature à encourager la sous estimation de ses qualités politiques par Olivier Kamitatu qui, dans sa conférence de presse démagogique du début de ce mois de juin, avait qualifié Sindika de"notre ami de longue date mais qui ne connaît pas la politique".


 C'est une façon de l'embarquer derrière lui et Katumbi qui connaissent la politique (sous entendu...), c'est-à-dire des personnages qui ont collaboré activement pendant plus de 10 ans avec Kabila dans les assassinats des populations, les pillages des ressources naturelles , l'affaiblissement et l'occupation du pays avant de feindre le quitter pour le succéder afin de continuer la même politique , profitant ainsi de l'ignorance, de la naïveté et de la pauvreté du peuple soumis à la corruption et à la manipulation.
Si cette déclaration est réellement de Sindika qui confonderait l'amitié et l'intérêt supérieur de la nation, alors le Congo n'aura pas le changement tant espéré, si d'aventure , ce trio prenait la direction du pays en marquant "le 3ème faux penalty" pour pérenniser le système mafieux et les collabos actuels de la Majorité Présidentielle. Pourtant, il est clair que le peuple attend un nouveau soufle. Il ne fait plus confiance à cette classe politique qui a conduit le pays dans le chaos. Le peuple n'est plus dupe. Sindika sera totalement rejeté s'il avance derrière ces pilleurs recyclés à Genvale en Belgique. Il est encore temps qu'il se démarque, sans rejeter ses amis, pour montrer sa propre vision. Et, il doit utiliser d'abord ses propres moyens en s'associant en priorité avec les vrais acteurs de cette lutte de libération, s'il a des ambitions saines pour notre pays.
Nous voulons, ensemble, une nouvelle génération politique éclairée, un nouveau leadership individuel et collectif, conduit par Georges Alula Makita et d'autres Congolais dont Sindika Dokolo qui incarneront une bonne gouvernance pour l'État de droit, la paix, la démocratie, le développement et la prospérité des Congolais. Nous insistons sur le fait que nous ne refusons pas que Kamitatu , Katumbi, Kamerhe et d'autres "anciens collaborateurs" de Kabila, ces frondeurs de la Majorité Présidentielle, oeuvrent ensemble avec l'opposition pour le départ de Kabila, l'union faisant la force. Mais, nous leur refusons logiquement l'audace de prétendre nous gouverner encore après Kabila. Car, la liste des inconvénients et le risque de la continuité du système mafieux de Kabila sont plus que jamais très importants. Il y a plusieurs postes politiques importants de responsabilité qu'ils peuvent occuper, sans forcément tenir la présidence de la République. Le changement attendu par les Congolais, exige des hommes (surtout des dirigeants) qu'il faut à la place qu'il faut. Nous demandons donc au peuple congollais d'être très vigilant, de ne plus agir sous l'impulsion de la corruption et de ne plus applaudir nos bourreaux ,
comme disait Jean Paul Sartre : "Je hais les personnes qui applaudissent leurs bourreaux". Surtout ne répétons plus l'erreur relative à la succession du président Mobutu qui nous a coûté déjà un génocide de plus de 12 millions des morts congolais tués par Paul Kagame et ses tutsis, y compris par Kabila et ses collabos congolais. Sans oublier la destruction massive du pays sur tous les plans, faisant reculer le Congo de plus au moins 30 ans en arrière, et en enfermant le peuple comme dans la caverne de Platon, mais sans instruction ni éducation. Que de la propagande mensongère, de la musique obscène, des boissons alcoolisées, du théâtre sans centre d'intérêts et des églises de sommeil dites "églises de reveil".


 Ainsi, Monsieur Sindika Kokolo, l'éradication du système Kabila réclamée par le peuple ne passe pas par le recyclage de ses acteurs.

KAMANGA Ami-Tar
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top