Liens commerciaux

0



Le ministre du plan, Modeste Bahati Lukwebo, multiplie toutes les stratégies possibles de fraude, en vue de mobiliser des capitaux pour sa campagne électorale au poste du président de la République. Après avoir fait coffrer depuis cinq mois à l’Agence nationale de renseignement, ANR, Joseph Agado, un sujet gabonais et patron de la société ADS, pour une affaire de vente du ciment gris, le voilà trempé de nouveau dans une autre salle affaire du ciment.



A travers ses arrêtés à l’époque où il était à l’économie nationale, Bahati avait interdit l’importation du ciment en RDC. Puis, il a levé cette mesure pour rester seul importateur du ciment en République démocratique du Congo, à travers son entreprise située sur le boulevard du 30 juin, sous le label du Group Taverne Etablissement Bahati. Notons qu’après les révélations de C-NEWS sur ce dossier, le ministre du plan a changé le nom du Group Taverne Etablissement Bahati en Group Taverne tout cours. Il a barré donc Etablissement Bahati. Quant au nouveau dossier ; il porte sur une importation de 26.500 tonnes du ciment, par la société de Bahati depuis la Turquie.



La marque du ciment importé est de la société Group Taverne qui a acquis chez CILU les deux cimenteries : Cimenterie de Katanga près de Bukavu et CIMENKAT à Kalemie. La cargaison de 26.500 tonnes est arrivée au pays par le navire M/V Caroline. Elle est évaluée réellement à 2.504.000 dollars américains, suivant le contrat d’achat du 29 janvier 2015, avec la société ADS appartenant à Joseph Agodo, le même gabonais arrêté à l’ARN, et dont le passeport a été réquisitionné. Cependant, en véritable fraudeur, Bahati a sous évalué la valeur du produit et du fret au niveau de la DGDA –direction générale des douanes et assises. De 2.504.000 Usd à 690.000 dollars. Code utilisé par Bahati pour frauder, c’est le 955. Ces 26.500 tonnes du ciment importés Bahati Lukwebo, à travers son groupe sont stockés depuis plus de dix mois dans les dépôts de SCTP-Matadi.



Conséquences : le ciment a commencé à durcir. En dépit de ce durcissement, ce ciment a été vendu aux Chinois de Kin-Malebo. Par ailleurs, pour ces 26.500 tonnes, le ministre Modeste Bahati n’a payé aucun rond notamment auprès des entreprises étatiques agissant dans le secteur des importations notamment RVM, SCTP accostage, manutention et entreposage, DGDA, DGRAD pour divers taxes et la Province. Dans tout ceci, l’OCC ferme les yeux. Ferme les yeux par le bon vouloir de son PCA, qui est membre effectif de l’AFDC, parti politique appartenant au ministre Bahati Lukwebo. Pendant dix mois ce ciment serrait déjà abimé, -dans un mauvais état. OCC doit donc procéder au contrôle, mais ne le fait pas. Entre temps, la DGRAD n’accepte toujours pas d’annuler les pénalités sur les perceptions, mais fait un forcing à travers le Grl Tango-Fort pour sortir ce ciment de la SCTP-Matadi. La SCPT n’a pas été autorisé de percevoir les frais de port. Pas aucun frais payé à la DGDA. (Ci-dessous en fac simulé la déclaration de marchandises)
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top