Liens commerciaux

0


Le clergé catholique de Kinshasa amorce la célébration des messes de réparation demandées par la Vierge Marie au site des apparitions de Kingasani ya suka. Désireux de contribuer à la stabilité et à une paix durable en République démocratique du Congo, des prêtres de l’archidiocèse de Kinshasa ont célébré la toute première messe de réparation le 24 juin dernier à ’’Nzete ekauka’’, à Mokali, dans la commune de Kimbanseke.

Cette célébration eucharistique est la première d’une série de dix messes de réparation demandées par la Vierge Marie sur ce site, comme l’atteste Raphaël Minga Kwete Espérance, le voyant de ’’Nzete ekauka’’. Attendus pendant tout l’après-midi de ce samedi, les évêques congolais ont présenté leurs excuses aux fidèles, venus par centaines sur ce lieu.
D’après le prêtre officiant, le Père Anaclet Mbungu, les évêques, qui venaient de boucler leurs travaux le jeudi dernier, sont tous allés le même jour conforter Mgr Bodika de Kikwit qui a perdu sa mère. Quoique de cœur avec les dévots de ’’Nzete ekauka’’, ils se sont rendus aux obsèques de la mère de leur confrère à la paroisse Sainte Thérèse de Ndjili, a assuré le prêtre salésien.

DES CENTAINES DE FIDELES AU RENDEZ-VOUS
A 17h30 quand démarre la messe, après la récitation du rosaire, les centaines de fidèles, venus de quatre coins de la capitale, sont en liesse. "Enfin, cette messe tant demandée pour le pays et le monde est célébrée’’, exultent quelques fidèles en cette journée où l’Eglise commémore Jean-Baptiste, le précurseur de Jésus, et le voyant Minga l’anniversaire du décès de sa maman. Une coïncidence, d’autant plus que le voyant estime que sa mère est aussi morte en martyr pour un grand nombre.
Les lectures du jour sont éloquentes à cet effet. La première, tirée du livre du prophète Isaïe (Is 49,1-6), met en évidence le Oint de Dieu, l’évangile sur le récit de la naissance de Jean-Baptiste. Tirant les leçons des événements qui ont précédé lavenu au monde du héraut du Christ, alors que sa mère Elisabeth - qu’on croyait stérile - était déjà avancée en âge, le Père Anaclet Mbungu a exhorté l’assistance à avoir toujours la foi en Dieu. Car, soutient-il, quand Dieu promet, rien ne lui est impossible. Allusion faite à l’annonce de l’ange à Zacharie, plusieurs mois avant la naissance de son fils.

APPEL A L’ESPOIR
Se référant aux révélations faites à Raphaël Minga Espérance, le prêtre officiant a convié les fidèles "à croire aux promesses de la Mère de Dieu qui promet un avenir radieux à la Rdc au cours de ses apparitions sur ce site de Kingasani. Le monde sera étonné par ce qui se passera dans ce pays’’, a clamé le prêtre catholique, salué par de fortes clameurs dans l’assemblée.
Aux dires de ce curé de la paroisse Saint Kiwanuka de Kingabwa, "Dieu a beaucoup de projets pour la Rdc. Et sachez-le bien, Il réalise toujours ce qu’Il promet. C’est pourquoi Il a permis que la Vierge Marie, la mère de son fils Jésus-Christ, soit révélée en Rdc comme la Mère du Désarmement", a déclaré dans son homélie le Père Anaclet Mbungu.
Au terme de son sermon, le prêtre célébrant à appelé les chrétiens présents à l’humilité, surtout lorsqu’ils s’engagent dans le service de Dieu. "C’est lorsqu’on fait preuve d’humilité que Dieu vous élève", a rassuré le prédicateur en cette journée en l’honneur de Jean-Baptiste, le précurseur du Messie, mort en martyr.

LES EVEQUES DECRETENT LE JEUNE LE 30 JUIN
Au terme de cette célébration eucharistique animée par la chorale Bana Ngayime de l’abbé Makamba, le président du Conseil de l’Apostolat des Laïcs catholiques du Congo (CALCC) est venu réitérer le soutien de l’épiscopat congolais à toute action des chrétiens visant à soutenir le pays dans la prière. Selon Crispin Nlanda, les évêques, qui se sont longtemps engagés dans la recherche de la paix en RDC, ont constaté que la classe politique continue à camper sur ses positions, chaque camp tirant la couverture de son côté.
"C’est face à ce tableau sombre que les 47 évêques du Congo se sont résolus, au terme de leurs travaux au Centre interdiocésain de Kinshasa et à Caritas Congo, à remettre le sort de la RDC entre les mains de Dieu. Voilà pourquoi ils demandent à tous les chrétiens d’observer le jeûne à dater du 30 juin prochain, si rien n’est fait pour que la situation se stabilise", a fait remarquer Crispin Nlanda.

LA 2EME MESSE DE REPARATION LE 15 AOUT 2017
Demain jeudi 29 juin, une autre messe est prévue à partir de 11 heures à ’’Nzete ekauka’’, à l’occasion de la célébration de la fête des apôtres Pierre et Paul. Une journée symbolique aussi pour le voyant Raphaël Minga qui se rappelle ’’avoir été béni douze fois par Jésus-Christ qui lui était apparu dans sa jeunesse, le guérissant alors d’une cécité déclarée médicalement incurable et lui annonçant sa mission prophétique pour la RDC’’.
L’autre rendez-vous annoncé pendant la célébration de l’eucharistie, c’est la deuxième messe de réparation qui est fixée à la date du 15 août 2017 sur le site des apparitions, coïncidant avec la fête de l’Assomption de la Vierge Marie.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top