Liens commerciaux

0



Les forces de l’ordre et de sécurité ont placé lundi 13 juin 2017 des check-points à Kinshasa. Sur le boulevard du 30 juin par exemple, déjà vers 21 heures un cordon était placé devant l’école Aurore. Tous les véhicules étaient fouillés, permis de conduire et cartes roses étaient contrôlés.

«Il n’y a pas eu de violence. Tout s’est passé dans le calme. On m’a exigé de présenter la carte rose de la voiture ainsi que mon permis de conduire. Ensuite, ils m’ont demandé de descendre de la voiture. Ils ont fouillé et m’ont posé des questions sur les matériels qui étaient dans le coffre», a témoigné un conducteur à ACTUALITE.CD.

Certains responsables de sécurité affirment avoir intercepté des “suspects”.

«Nous avons quand-même pu mettre la main sur des personnes suspectes. Je ne peux rien vous dire à présent. C’est notre travail. Nous devons sécuriser les kinois», a laconiquement répondu un officier militaire trouvé sur place.

La police et l’armée traquent notamment plus de 4000 évadés de la Prison de Makala ainsi que ceux qui se sont volatilisés du cachot du Parquet de Matete et commissariat urbain du Mont Amba. D’ailleurs pour cette dernière évasion, la Police nationale congolaise (PNC) avait pointé du doigt les évadés de la prison de Makala.

“Nous profitons de cette occasion pour rappeler à la population qu’un appel à collaboration a été lancé à son endroit pour dénoncer à la police, tous ces criminels dangereux évadés de l’ex-prison centrale de Makala et ce, pour la sérénité de tout un chacun”, disait un communiqué de la PNC.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top