Liens commerciaux
           

0
Vendredi 9 juin 2017, au moins 3 proches du Colonel rd congolais John Tshibangu, ont été arrêtés à Bangui en Centrafrique. Il s’agit de Freddy Libeba et Alexandre Mitshiabu, selon les aveux du Colonel Tshibangu, qui s’est confié à la presse parce qu’il craint que leur extradition en RD Congo.

« Je confirme que les deux hommes ont bien été arrêtés. Ils sont impliqués dans des activités de déstabilisation du régime en Centrafrique, mais aussi en RDC « , a déclaré au téléphone le ministre centrafricain de la Sécurité et de l’Intérieur, Jean Serge Bokassa, cité par La Voix de l’Amérique. L’homme d’Etat Centrafricain a assuré qu’une enquête est en cours et d’autres arrestations pourront suivre. « Il y a d’autres acolytes qui pourraient être arrêtés. Et ils sont nombreux ici. Pour l’instant, nous laissons l’affaire entre les mains de la justice et nous pourrons décider plus tard de les extrader en direction de la RDC« , a ajouté le ministre Bokassa.


En Centrafrique, les autorités recherchent activement les membres présumés du FCCPD de John Tshibangu, un mouvement politico-militaire rd congolais proche de l’ex-rébellion du M23 soupçonné de liens avec des groupes armés centrafricains issus de l’ex-Seleka. Des enquêtes manifestement déclenchées après la venue il y a trois semaines, du ministre rd congolais des Affaires étrangères, Léonard She Okitundu.

Freddy Libeba est un sujet rd congolais qui apparaît dans le rapport d’experts de l’ONU de décembre 2016. Il serait arrivé à Bangui en juillet de l’année dernière. Selon une source proche de l’enquête, il vivait en RCA sous une fausse identité et aurait été chargé par le leader du FCCPD, le colonel John Tshibangu, de recruter des hommes parmi la diaspora rd congolaise, et de conclure un accord avec un ancien leader de l’ex-Seleka, Joseph Zoundeko, en vue d’éventuelles opérations en RD Congo comme en Centrafrique. Depuis Zoundeko a été tué, mais Bangui soupçonne le FCCPD de participer aussi aux opérations de la Coalition dans l’est de la RCA.
Agé de 47 ans, John Tshibangu est un ancien de l’Ecole de Formation des Officiers de Kananga (EFO). En 2012, le jeune officier qui porte le grade de Colonel est second au chef d’Etat-Major des Forces Armées de la RD Congo (FARDC) à la 4ème Région militaire comprenant les provinces du Kasai Oriental et Occidental. Jusqu’au mois d’août de la même année, lorsqu’il déserte, avec tambours et trompettes, les rangs de l’armée nationale. En fait, quelques années auparavant, le Colonel déserteur avait déjà goûté aux délices de la rébellion dans les rangs de l’Armée du Peuple Congolais (APC), la branche armée du RCD/K/ML de Mbusa Nyamuisi. Sa défection des rangs des FARDC intervient presqu’au même moment où, dans les provinces des Kivu, des officiers d’origine rwandaise, dont Bosco Ntaganda, lancent la rébellion dite du M23. John Tshibangu, natif de Kananga dans l’ex Kasaï Occidental, dit alors combattre pour l’avènement de la démocratie en RD Congo. Qui est symbolisée par le retour d’Etienne Tshisekedi au pouvoir parce que selon, c’est le leader de l’UDPS qui avait remporté la présidentielle de 2011.
Néanmoins, la rébellion du Colonel Tshibangu ne fait pas long feu. Début 2014, lorsque Kinshasa décide d’envoyer un contigent FARDC en Centrafrique, le Colonel John Tshibangu est annoncé à Bangui. L’officiel supérieur déserteur serait, selon des sources, de mèche avec les rebelles d’obédience musulmane qui écumaient la RCA quelques mois plus tôt, les Seleka. Depuis lors, on n’avait plus entendu parler de cet ancien du Service d’Actions et des Renseignements Militaires (SARM) sous le Maréchal Mobutu. Jusqu’à l’arrestation de ses proches, dont Freddy Libeba, un jeune Ngbandi rd congolais qui avait déjà fait partie de l’AFDL dans les années 1997.
J.N.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

 
Top