Liens commerciaux

0
L’état-major des forces armées de la RDC de Lulimba, une localité située à l’extrême sud du territoire de Fizi (Sud-Kivu), a été attaqué ce jeudi 29 juin dans la matinée par des hommes armés que le commandement de l’opération Sokola II au Sud-Kivu identifie comme étant des miliciens Mai-Mai.


 D’après des sources locales cependant, l’attaque a été menée par des éléments armés se réclamant de la coalition nationale du peuple pour la souveraineté du Congo (CNPSC), une nouvelle plate-forme regroupant plusieurs groupes armés opérant dans l’Est de la RDC. 


Prises par surprise, les forces loyalistes auraient abandonné leurs positions durant l’attaque. Les assaillants ont alors saccagé le dépôt d’armement de cette base avant d’emporter des munitions, rapportent les mêmes sources, ajoutant que les localités de Misisi et kilembwe voisines à Lulimba seraient assiégées par ces éléments armés. Des sources militaires du sous-secteur opérationnel Sokola II au Sud-Kivu parlent plutôt d’une attaque des positions de l’armée à Lulimba par des Mai-Mai avec l’objectif de s’emparer du dépôt d’armes et des munitions. Les combats se poursuivaient jusqu’à la mi-journée entre les assaillants et les FARDC, renseignent ces sources sans donner plus de précision. Les habitants de Lulimba et de Misisi se terraient chez eux, indique pour sa part la société civile locale à Radio Okapi. Cette attaque survient un mois après une autre attaque du même genre perpétrée par la même coalition des groupes armés à Tanganyika. 






 Il y a environ un mois, les combattants du CNPSC s’étaient emparés des armes et munitions de l’armée à Force Bendera (une localité du Tanganyika) après une attaque éclair menée contre les positions des FARDC dans cette localité. Ils avaient été repoussés quelques heures après par un renfort de l’armée.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top