Liens commerciaux
           

0
C'est depuis 7h00 locale, le matin de ce mercredi 05 juillet que les éléments de la milice MAZEMBE/UPDI s'attaquent à ceux du NDC à KASUGHO dans le Groupement MUSINDI, en Chefferie de BATANGI, à environs 50km sud-ouest de LUBERO, en Territoire de LUBERO, au Nord-Kivu. Des informations recueillies par le CEPADHO, les may-may MAZEMBE (UPDI) seraient venus d'IVINGU ou de KIPESE pour attaquer les NDC-R (Nduma Defense of Congo Rénové) qui occupent KASUGHO depuis la semaine dernière.

Jusqu'à la mi-journée, les échanges des tirs se poursuivaient entre les deux forces négatives qui se disputent le contrôle de certaines localités du Territoire de LUBERO. Selon les sources du CEPADHO, il s'observe un déplacement massif de la population de KASUGHO. Les habitants qui fuient ce village affluent vers KAGHERI, BINGI, MUTONGO, NDOLUMA, KITSOMBIRO et LUBERO.

Pendant ce temps, les may-may MAZEMBE qui ont conquis hier la commune rurale de KIPESE au sud-est de LUBERO sont maîtres de la Cité. Ils ont saboté le commissariat de la Police, le Bureau du Fonctionnaire délégué et celui de l'ANR. Ces may-may (membres de la coalition rebelle MNR) menacent de poursuivre leur conquête pour chasser toutes les institutions du Territoire de LUBERO. Ils annoncent, à quiconque veut les croire, qu'ils vont bientôt occuper LUBERO, le chef-lieu du Territoire de même nom.

Les FARDC qui ne veulent pas l'attendre de cette oreille viennent d'engager depuis 12h00 une offensive foudroyante contre les bastions de may-may Mazembe à BYANZE, KANZANZA et KANDOLE en Groupement HUTWE dans la Chefferie de BAMATE. Un contact du CEPADHO indique qu'à 12h45, BIANZE est passé sous contrôle des FARDC. Le camp des may-may a été complètement incendié par les militaires de l'armée régulière qui poursuit à l'instant les ratissages dans la zone. Des tirs en armes lourdes se font encore entendre du côté de KANZANZA et KANDOLE.

Notre Organisation qui se félicite de l'offensive engagée par les FARDC encourage le Commandement des Opérations Sukula1-sud d'y aller jusqu'au bout. Elle recommande à l'armée d'occuper toutes les localités une fois conquises, afin d'éviter qu'au moindre retrait des militaires les hors la loi délogés ne reviennent pour saper les efforts consentis. Le CEPADHO plaide aussi pour une action humanitaire en faveur de la population déplacée en Territoire de LUBERO et BENI. Il encourage, en outre, la MONUSCO à accompagner les FARDC dans la mission de protéger les civils en ce lieu.

Pour le CEPADHO

Maître OMAR KAVOTA
Coordonnateur-Directeur Exécutif
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top