Liens commerciaux

0
« C’est ici l’occasion de préciser que toutes les attaques que la ville de Kinshasa a subies au cours des mois de mai, juin et juillet 2017, ont été orchestrées par un réseau terroriste, instrumentalisé du mouvement insurrectionnel opérant sous le label “Kamwina Nsapu” et non par les adeptes de l’ex-mouvement Bundu Dia Kongo, contrairement aux rumeurs relayées par certains médias et réseaux sociaux… » a déclaré le colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la police nationale congolaise ce vendredi 28 juillet 2017 au cours de la cérémonie de présentation des présumés assaillants qui ont perpétré les attaques répétitives à Kinshasa.
La police nationale congolaise accuse, à cet effet, certains hommes politiques congolais d’alimenter la “branche opérationnelle de la milice Kamwina Nsapu». Grâce au soutien de ces politiciens, poursuit-il, le mouvement terroriste a réussi à détruire des écoles, églises, hôpitaux etc. et maintenant ils arrivent dans la ville de Kinshasa.
A en croire la même source, Tshimanga Ben Tshimanga, le cerveau-moteur de ces attaques, serait même agent de protocole du secrétariat général de l’UDPS. Ce dernier est aussi présenté par la police comme étudiant en deuxième graduat à l’Institut supérieur des techniques médicales(ISTM).
Les personnes présentées par la police sont identifiées comme recrutées parmi les motocyclistes communément appelés en Rdc «wewa», des militants de l’UDPS et des miliciens venus de Kananga.
Le colonel Mwanamputu a rappelé que les assaillants, membres de ce réseau terroriste, avaient planifié d’attaquer aussi la Prison militaire de Ndolo, le 24 juin 2017, sans pour autant passer à l’action vues les dispositifs sécuritaires de dissuasion de la Police nationale Congolaise .
« Toutes ces attaques de Kinshasa, subies au cours des mois de mai, juin et juillet 2017, ont été orchestrées par un réseau terroriste instrumentalisé par le mouvement insurrectionnel susmentionné et non par les adeptes du Mouvement Bundu dia Kongo. » précise-t-il.
Ajoutant que le numéro un des Bundi Dia Mayala Ne Mwanda Nsemi, lui-même fétichiste était bénéficiaire des fétiches pour s’évader de la Prison centrale de Makala le 17 mai 2017.
Signalons que des primes de 2000, 3000 et 10000 dollars seront offerts aux personnes qui permettront l’arrestation de près d’une dizaine d’autres suspects qui son en cavale.
On a noté la présence de plusieurs personnalités tant civiles et militaires, lors de cette cérémonie, à savoir: Emmanuel Shadary, vice Premier ministre de l’Intérieur; Lambert Mende, ministre des Médias, Thambwe Mwamba, ministre de la Justice; Flory Kabange procureur général de la République, le général Celestin Kanyama, l’Inspecteur General Raus Chalwe; Kalev Mutond, administrateur général de l’ANR; Francois Beya de la Dgm et le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta.
Clément Muamba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top