Liens commerciaux

0


Ça se murmure dans la ville haute. Fer de lance de la défense du grec Emmanuel Stoupis contre l’ex-gouverneur Katangais, Moïse Katumbi, et le bâtonnier Jean-Claude Muyambo dans deux épineuses affaires, le Professeur Ambroise Kamukuny s’apprêterait à abandonner toutes ces affaires de l’Etat à sa charge. C’est grâce à la dextérité des fins limiers branchés à des sources sures croisées que l’info a filtré. Constitutionnaliste, avocat, bref un homme orchestre en matière de droits, Ambroise Kamukuny serait donc porté à lâcher toutes les affaires de l’Etat en cours qu’il défend. Pourtant, certains d’entre eux, faut-il le rappeler, sont plus que jamais au premier plan de l’actualité politico-judiciaire de la République Démocratique du Congo. Cela, tant à l’échelle nationale qu’internationale. En haut de la liste de ces derniers figure, sans doute, celui concernant le chairman Moïse Katumbi Chapwe dont l’autorisation de sortie du pays pour des raisons médicales a été retirée depuis le 20 juin 2017 par le Procureur Général de la République. Et qui, ainsi, est sommé de venir se présenter devant l’organe de la loi pour répondre de cette affaire de «spoliation» d’immeuble à Lubumbashi (Haut-Katanga) qui l’oppose à Emmanuel Stoupis, le client d’Ambroise Kamukuny. Avec le désir affiché par Katumbi de rentrer au pays et l’intervention du Comité des Droits de l’Homme de l’ONU, la reprise de ce procès s’annonçait et s’annonce encore électrique. De la sorte, à la suite de ce brusque revirement du Professeur Ambroise Kamukuny, des questions envahissent les esprits. D’où lui est-il venu cette idée ? Quelles sont ses leitmotivs ? A-t-il été mal géré et de ce fait, a-t-il des frustrations ? Ou, au-delà, aurait-t-il peur des représailles en cas de retour au pays de Moïse Katumbi ? Ce sont là juste une poignée de préoccupations. Le point d’orgue du suspense relève du fait qu’il est sensé se confier, à bâtons rompus, d’ici la fin de la semaine aux journalistes. Au menu de cette sortie médiatique aux éclats figurera la presse nationale et internationale. D’où, les préoccupations n’ont de cesse de croître eu égard aux enjeux. Qu’a-t-il à dire ? A-t-il des révélations tonitruantes à faire ? Est-il face à une clause de conscience dans les dossiers brûlants dont il est le plus grand attaquant ? A toute cette série d’interrogations, Ambroise Kamukuny va, certainement, éclairer la lanterne de l’opinion dans les plus brefs délais. Compte-tenu de la nature des enjeux, les efforts de La Prospérité de l’atteindre se sont avérés sans effet. Toutefois, ce pan entier de mystère qui plane jusqu’ici devra être levé, absolument, à l’issue de la conférence de presse de toute vérité qu’il compte animer.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top