Liens commerciaux

0
Animé d’une ferme volonté de booster le secteur du tourisme en République démocratique du Congo, le Ministre du tourisme, Franck Mwedi Malila Apenela a effectué, du 26 au 27 juin 2017, une mission fructueuse à Astana, capitale du Kazakhstan où il a pris part à la conférence mondiale sur le tourisme et les énergies du futur. C’est un pari gagné pour son approche diplomatique qui lui a permis de convaincre, finalement, lors de ces assises, comme il en était d’ailleurs si profondément préoccupé, le Secrétaire Général de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT), M. Caleb Brifey, à venir visiter la République Démocratique du Congo afin d’y étudier les opportunités de la mise en place de plusieurs projets touristiques. Sa visite s’effectuera du 19 au 20 juillet prochain, à Kinshasa. D’après les informations glanées auprès de M. Nkoko Aleliano, Secrétaire particulier de cet homme d’Etat, qui aura été parmi les figures aperçues dans cette grande délégation, le SG de l’OMT a aimablement accepté de contribuer au développement du tourisme en RDC. Ce, en considération de nombre de gain que ledit secteur promet dans un pays où il y a irréfutablement une forte richesse en flore et faune.

Au cours de leurs échanges, les deux personnalités ont dressé un état des lieux du tourisme en RDC. Caleb Brifey a également exprimé sa volonté d’accompagner la Rdc afin qu’elle devienne un pays phare en éco-tourisme en Afrique Subsaharienne. Il a, dans son allocution, salué les différentes options levées par le ministre du tourisme notamment, dans l’utilisation de nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ce, parce qu’elles influent sur le choix de tourisme, le contrôle de l’activité touristique, son efficacité ainsi que sa rentabilité.

Il a, par ailleurs, relevé quelques faiblesses constatées en Rdc qu’il faudra redresser pour baliser les voies à un tourisme responsable et réussi. Il s’agit, entre autres, de la carence d’infrastructures hôtelières, des structures d’accueil, d’accessibilité, de la mobilité, le fonds de promotion et le compte de satellite. A l’en croire, ces éléments constituent des outils importants à la promotion du tourisme.

Les deux personnalités ont, tout de même, abordé plusieurs autres aspects essentiels dont la problématique de la délivrance de visa, l’état des lieux du secteur au Congo-Kinshasa. Mwedi Malila a, de ce fait, introduit auprès du SG de l’OMT le plan d’action de son ministère dont la loi cadre sur le tourisme.

Triptyque

Bien que le tourisme soit un vecteur du développement, il est plus important d’imaginer un tourisme responsable tel que l’entrevoit si bien Franck Mwedi, dans son approche axée autour des trois concepts stratégiques importants qu’on ne peut nullement ignorer dans tous les cas. En les résumant auprès de son interlocuteur, il a cité : «éco-tourisme, en énergie et le développement».

Aubin Kandembi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top