Liens commerciaux

0



Le vent semble avoir tourné à deux jours des élections des membres du Comité exécutif du Comité Olympique Congolais (COC). La Dynamique des présidents a fait front commun avec le Président sortant de l’instance faitière du Mouvement sportif congolais, Amos Mbayo.

L’annonce a été faite le mercredi 5 juillet à l’hôtel Invest de Lingwala au cours d’un point de presse, animé par le Doyen du mouvement congolais, Saint Matthieu Mwanambuta de la Fédération de tennis de table, le président de la Fédération congolaise de Basketball, Bony Mwawatadi, et Christian Matata de la Fédération de Volley-ball.
"Au regard du combat mené par ce mouvement depuis ses débuts jusqu’à ce jour, nous avons décidé de le rebaptiser Dynamique du mouvement sportif, car il englobe désormais, non pas seulement des présidents, mais tous ceux qui oeuvrent pour l’intérêt général du sport congolais", a laissé entendre Mwanambuta.
"Désormais toute la dynamique va se ranger derrière un seul candidat président qui est Amos Mbayo. Ce dernier a endossé la responsabilité de son échec du mandat passé, bien que n’en étant pas le seul coupable, et s’est résolu à s’aligner aux côtés des dirigeants des fédérations et associations sportives dans leur démarche", a-t-il indiqué.

AU MOINS UNE MEDAILLE OLYMPIQUE DANS LES 3 PROCHAINS JO
La dynamique du mouvement sportif base son projet sur la formation des jeunes. Pour ses membres, l’obtention d’une médaille dans les jeux olympiques nécessite des années de préparation.
"L’objectif principal de la Dynamique est de remporter ne serait-ce qu’une médaille en 2028. Et pourquoi 2028 ? C’est parce qu’il nous faut prendre du temps pour reconstruire plus rapidement dans 12 ans ce qui a été détruit en plus de 30 ans. Et ce n’est qu’en cette année là que nous pouvons espérer une médaille Olympique", a soutenu Mwanambuta, président de cette dynamique.

CHRISTIAN MATATA CANDIDAT 2EME VICE-PRESIDENT
Un autre membre de ce courant est le président de la Fédération de Volley-ball du Congo Christian Matata. Ce dernier, l’un des plus jeunes dirigeants sportif, est candidat unique au poste de deuxième Vice- président du COC. Une battaille gagnée d’avance pour cette incarnation de la jeunesse dans ce milieu souvent considéré comme reservé aux cheveux gris, à en croire certains analystes.
Son arrivée à la tête du sport à six est marquée par plusieurs réalisations qui ne laissent plus aucun doute quant à la vision et aux objectifs que lui et ses pairs se sont fixés une fois aux commandes du COC.

L’AVENIR DU SPORT CONGOLAIS SE DEFINIRA CE 8JUILLET
Il est vrai que la campagne est officiellement lancée pour ceux qui prétendent diriger le Comité olympique congolais. Mais, il est aussi vrai que chacun de ces candidats devra, aux côtés des sorties médiatiques et autres types de propagandes, battailler sous cap afin de se faire élire. C’est un secret de polichinelle au Congo.
Mais une chose est sûre : seules les éléctions de ce samedi qualifieront les nouveaux dirigeants du Comité olympique congolais pour les quatre années à venir.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top