Liens commerciaux

0
C'est depuis 9h45 le matin de ce dimanche 23 juillet que la localité de MIRIKI, en Groupement ITALA, dans la Chefferie de BATANGI (à environs 30km-ouest de KIRUMBA), au sud du Territoire de LUBERO, est passée sous contrôle de la milice NDC (Nduma Defense of Congo). A en croire des informations parvenues au CEPADHO, c'était après des violents affrontements avec les may-may MAZEMBE dits UPDI (Union des Patriotes pour la Défense des Innocents) que les MAZEMBE qui occupaient ce village ont décroché face au NDC venu de KANUNE (à 13km-ouest de MIRIKI).

Les habitants de MIRIKI terrorisés par ces combats entre deux forces négatives viennent de vider leur village en direction de Luofu, Kayna, Kirumba, Bulotwa et Kanyabayonga. On fait état de plusieurs combattants de l'UPDI dissimulés parmi eux dans cette fuite. Jusqu'à présent aucun bilan humain ne nous est pas encore parvenu. Cependant, nos sources indiquent que les combattants NDC viennent de piller de fond à comble le Centre de Santé de Référence de LUOFU (une structure sanitaire de l'Etat).

Pendant ce temps, au village de LUOFU, à 25km nord-est de MIRIKI, dans le Groupement TAMA en Chefferie des BAMATE, un policier a été assassiné vers 22h00, la nuit de samedi à ce dimanche 23 juillet. La victime, Elvis KAMBALE (âgé d'environ 28 ans), a été tiré dessus à moins de 50 mètres du Sous-Commissariat de la Police locale, où il était de garde. Ce qui étonne, dit le représentant du CEPADHO à LUOFU, l'assassin du policier n'a rien emporté de la victime: son arme, son téléphone, son argent de poche ont été retrouvés sur la dépouille. Cela devait attirer l'attention des enquêteurs afin de bien creuser.

Le CEPADHO exprime sa préoccupation quant à l'insécurité caractérisée par les affrontements entre les milices NDC et MAZEMBE au sud du Territoire de LUBERO. Il redoute le désastre caractérisé par le drame humanitaire créé par l'activisme de ces milices. Notre Organisation exhorte le Commandement des Opérations Sukola1-sud à ne pas rester indifférent face à ces groupes may-may qui déstabilisent la paix et la sécurité de la zone.

Ainsi fait à BENI, le 23 juillet 2017

Pour le CEPADHO

Maître OMAR KAVOTA
Coordonnateur-Directeur Exécutif.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top